Téléchargez notre application Ligue 2

Strasbourg n’a pas manqué son come-back

Amiens SC

Hier après midi, en conclusion de la deuxième journée de Ligue 2, le Racing Club de Strasbourg s’est imposé de justesse contre Amiens grâce à un but de Jérémy Grimm (1-0). De quoi réussir son retour en L2 à domicile.

Cela faisait six ans. Durant six longues années, le stade de la Meinau et ses fidèles supporters ont trépigné d’impatience avant de retrouver le monde professionnel. Après six saisons de galère avec beaucoup de haut, Strasbourg retrouve la lumière cette saison en Ligue 2. Après un nul inaugural sur la pelouse de Bourg-en-Bresse, les hommes de Thierry Laurey retrouvaient leur chaudron de la Meinau face à une veille connaissance, l’Amiens SC également promu de National cette saison. Dans une enceinte alsacienne bienne garnie et qui a donné de la voix, les Strasbourgeois sont venus à bout d’une vaillante équipe amiénoise qui n’a pas abdiqué malgré l’expulsion, quelque peu sévère de son attaquant, Aboubakar Kamara, juste avant la pause pour un tacle un peu trop appuyé. Comme la saison passée en National, où Amiens avait battu le Racing à deux reprises, les vingt-deux acteurs se livrent un combat intense et plaisant dans le jeu. Les intentions sont là mais dans la réalisation il y a du déchet à l’image de ce tir manqué de Kamara (5e).

Strasbourg en gestion

Les premières occasions viennent de coups de pied arrêtés, c’est donc sur un coup franc que Strasbourg parvient à ouvrir la marque. Sur un coup de patte de Vincent Gragnic, Jérémy Grimm vient placer une tête imparable pour Gurtner qui concède l’ouverture du score (1-0, 21e). La partie est équilibrée, Strasbourg a la maîtrise mais l’ASC arrive à ressortir proprement le ballon et à trouver des espaces dans l’arrière garde alsacienne. Soumah envoie même une frappe enroulée qui passe juste au-dessus de la transversale d’Oukidja (36e). Mais le rouge de Kamara change tout. Au retour des vestiaires, le technicien picard, Christophe Pélissier, est obligé de sortir un de ses meilleurs éléments, Charly Charrier, pour faire rentrer un attaquant, Jonathan Tinhan, sorti sur blessure contre Reims, lundi. Amiens a donc plus de mal à se montrer dangereux tandis que Strasbourg joue la sécurité et gère son résultat. Une stratégie que les coéquipiers de Baptiste Guillaume aurait pu regretter si Dibassy n’avait pas trop croisé sa tête à dix minutes de la fin (80e). Le RCS tient sa revanche sur la saison passée (Amiens était venu gagner à la Meinau brisant une série de 25 matches consécutifs sans défaite à domicile) et lance parfaitement sa saison à domicile.

Retrouvez les notes des acteurs de la rencontre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications