Entretien ML2 – C.Rivieyran : “Montrer que la saison dernière n’était pas dû au hasard”

Championnat

Il y a un an, Cyriaque Rivieyran débarquait à Clermont en provenance du Gazélec Ajaccio, et nous livrait ses attentes avec son nouveau club. Douze mois plus tard, le latéral droit revient pour MaLigue2 sur cette saison écoulée et se projette sur la Ligue 2 version 2016-2017 à venir. Avec un objectif en tête : faire au moins aussi bien que l’année dernière pour confirmer la belle septième place obtenue à l’issue d’une saison emballante.

MaLigue2 : Il y a presque un an jour pour jour, vous nous disiez que Clermont devait “repousser ses limites” pour 2015-2016. La 7e place obtenue au final confirme-t-elle vos attentes ?

Cyriaque Rivieyran : Oui je pense qu’on a fait plus que les repousser. On a réalisé une belle saison, on ne va pas se mentir. Maintenant l’objectif c’est de faire au moins aussi bien que cette septième place, car quand on y a goûté, ça donne envie de retourner jouer des rencontres de haut de tableau.

L’objectif de Clermont est donc désormais de s’installer en haut du classement ?

Chaque saison est différente. Pour tout le monde les effectifs changent et s’ajustent. On ne sait jamais quelle place on peut avoir à l’avance, ça reste un peu aléatoire. Mais nous avons acquis des certitudes par rapport à la saison dernière, et on veut surtout confirmer, montrer que ce n’était pas une saison réussie parmi tant d’autres. L’idée, c’est de s’installer dans le temps en haut de tableau, et puis s’il y a une opportunité à saisir pourquoi pas. On veut montrer que la saison dernière n’était pas un accident, et pas dû au hasard.

Clermont était l’une des équipes les plus agréables à voir évoluer en 2015-2016, avec la révélation de Famara Diedhiou (meilleur buteur), mais aussi celle d’un vrai collectif doté de la troisième meilleure attaque…

Tout le monde nous dit qu’on était plaisant à voir jouer. Alors c’est vrai qu’on marquait beaucoup de buts, mais on en encaissait pas mal non plus. Cela rendait les matchs spectaculaires. Mais ça serait pas mal si on pouvait changer la deuxième partie et en prendre moins, quitte à être moins plaisants par moments (rires). C’est sûr qu’on ne refuse pas le jeu, qu’on aime bien amener du spectacle et se porter vers l’avant. Nous disposons de joueurs de qualité, des bons manieurs de ballons devant. On a travaillé défensivement, ni plus ni moins que les saisons d’avant. Mais il faudra trouver l’équilibre, et l’arrivée de joueurs expérimentés cet été dans le secteur défensif devraient nous aider à trouver ce juste milieu.

“Corinne Diacre veut créer une entité soudée”

Corinne Diacre Clermont (ImageSport)Nous avons placé Corinne Diacre comme entraîneur de notre équipe-type la saison dernière pour la qualité de son travail et ses résultats depuis 2014. Mais quelles sont ses méthodes de travail et ses convictions au quotidien ?

C’est une coach qui insiste beaucoup sur la force collective. Elle veut avant tout créer une entité soudée. Elle met l’accent sur le travail, la rigueur, le respect et l’humilité. Par exemple l’année dernière, on avait pas mal d’individualités. Et l’objectif de Corinne Diacre, c’est de réussir à faire intégrer ces individualités au service du collectif. Et c’est ce qui a fait notre force la saison dernière ! C’est quelqu’un de très déterminée, et elle essaie de nous transmettre cela. Elle est très exigeante envers elle-même et envers le groupe pour ne pas s’éparpiller : ne pas s’enflammer quand ça va bien, et ne pas cogiter quand les résultats ne suivent pas.

Le gros changement au mercato estival se situe en attaque, avec les départs de Diedhiou, Hunou ou Laborde, et les arrivées des Guerbert, Busin ou Ajorque…

C’est vrai, mais nous avons toujours marqué dans chacun de nos matchs amicaux cet été. J’ai le sentiment que depuis l’arrivée des recrues, cela s’améliore de match en match. L’année dernière, nous avions mis un peu de temps à trouver les automatismes, à ce que la ligne offensive trouve son plein rendement avec l’enchaînement des rencontres. Les nouveaux venus se sont bien intégrés, il y a beaucoup de travail et de discussions pour apprendre à connaître les attentes de chacun au niveau des déplacements, des courses… Les détails qui font qu’après on peut les trouver les yeux fermés. On a récupéré des garçons de qualité. Un peu comme Laborde l’année dernière, ils savent qu’ils n’auraient pas eu forcément de temps de jeu en Ligue 1, donc ils ne viennent pas ici par défaut. Et Clermont a toujours révélé des bons joueurs offensivement.

L’équipe vous semble donc prête avant de se déplacer à Valenciennes vendredi pour la première journée de Ligue 2 ?

Oui, on est prêts. On a beaucoup, et bien bossé. Je sens le groupe concerné, avec l’envie de bien faire les choses. On va là-bas pour chercher quelque chose. Après, on va essayer de ne pas se jeter à l’abordage. A nous de trouver le bon mixte entre prudence et ambition dans le jeu. On a vu durant les matchs amicaux qu’on avait réalisé des bonnes choses, mais aussi des moins bonnes. On a fait bonne figure contre deux formations de Ligue 1 notamment (Saint-Etienne et Montpellier, ndlr), on a toujours marqué au moins un but. Il faudra confirmer tout cela.

Propos recueillis par Dorian Waymel

A lire aussi >> Ludovic Ajorque s’engage avec Clermont

A lire aussi >> Le prêt de Slidja annulé par Clermont

Crédit photo : Clermont Foot 63 et ImageSport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications