Téléchargez notre application Ligue 2

3 questions à… Frédéric Sammaritano

Championnat

Samedi dernier, Frédéric Sammaritano a été de tous les bons coups. Face au RC Lens, Dijon a pu compter sur son meneur de jeu pour ramener un bon point de Bollaert-Delelis (1-1, 22e journée de Ligue 2). L’ancien auxerrois fut à l’origine de l’ouverture du score des siens, puis d’une 2e période de bonne facture. Plus généralement, ce point ramené de l’Artois confirme les prédispositions bourguignonnes.

On a le sentiment que quelques regrets persistent sur ce match à Lens…

Oui, nous avons des regrets. Notamment en début de seconde période où nous pouvions mener 2-1. Il a manqué un peu de justesse technique, surtout dans les derniers gestes. Nous n’avons pas été assez efficaces dans les zones de vérité. Nous avons réalisé une première mi-temps moyenne. Puis nous avons retrouvé notre jeu. Un jeu simple et qui va toujours de l’avant. Nous étions venus avec l’idée d’être ambitieux mais aussi de prendre du plaisir. Nous ouvrons le score assez rapidement mais ça a été difficile. néanmoins, nous avons pris du plaisir.

Frédéric Sammaritano a pris le jeu dijonnais à son compte.
Frédéric Sammaritano a pris le jeu dijonnais à son compte.

Ce match se veut tout de même intéressant car Lens était sur 11 matchs sans revers. Ce nul signifie-t-il quelque chose ?

Oui, néanmoins il est dommage de ne pas avoir pris les 3 points. Nous aurions envoyé un message fort. Mais nous sommes solides. Nous restons sur 8 matchs sans défaite. C’est de bon augure pour la suite. Il faudra se remettre au travail rapidement. Nous avons un match compliqué contre Créteil qui arrive.

Aujourd’hui, qui peut vous empêcher de monter ?

Nous-même. Au regard de notre potentiel et de la capacité de cette équipe à faire de belles choses, il n’y a que nous qui pouvons nous empêcher de monter. Pour l’heure, nous répondons assez bien. Nous avons été présents en début de saison. Cela n’était pas le fort du DFCO ces dernières années. Là, il n’y a pas ce syndrome.

Laurent Mazure, à Lens

Vos commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications