Téléchargez notre application Ligue 2

Le souci, ce serait pas Brest ?

Billets d'humeur

En conférence de presse ce midi, le coach du Stade Brestois 29 Alex Dupont a évoqué trois soucis : “Le 1er souci que nous avons, ce sont les blessés… Belaud, Sankoh, Pelé…  Deuxième souci, il faut être plus conquérant, nous sommes trop en réaction, pas assez dans l’action. Troisième souci, on n’utilise pas assez nos ballons d’attaque. Le ratio occasions-buts est mauvais.”

Ce que note l’entraîneur du SB29 se vérifie sur le terrain, mais là où le bat blesse c’est surtout lorsqu’il s’agit d’avancer des réponses à ces lacunes. Depuis janvier 2015, aucun autre club de Ligue 2 n’aura été aussi moyen que le Stade Brestois. 11 victoires, 13 résultats nuls, 13 défaites. 36 buts marqués, 36 buts encaissés. Des matchs ternes, un mercato d’été raté, des choix de communication désastreux. Après avoir loué l’excellente année 2014 du club, force est de constater que cette année marque un net coup d’arrêt et risque d’installer toujours plus durablement le club brestois en Ligue 2.

Dernier épisode en date, le vrai-faux départ du président Kermarec. L’histoire de l’élève qui rentre chez lui en disant à ses parents qu’il a obtenu la note de 3 sur 20 à son dernier devoir, mais qu’il faut comprendre que ce n’est pas si mal car la moyenne de classe était de 5 sur 20. Je ne suis pas bon, mais pas beaucoup pire finalement…

D’où viendra le salut du club breton cette saison ? Les supporters brestois, plus que las et on ne peut que le concevoir, attendent impatiemment la fin de saison. Dans l’espoir d’un nouveau départ. De nouveaux départs. En attendant, le Stade Brestois se déplace vendredi sur la pelouse de l’Evian Thonon Gaillard pour le compte de la 18ème journée de Ligue 2, chez une autre équipe en souci. On n’est plus à un souci près…

Le groupe de 17 brestois pour le déplacement à Evian : Hartock, Léon – Falette, Brillault, Lorenzi, Ranneaud, Keïta – Battocchio, Doumbia, Perez, Grougi, Cuvillier – Joseph-Monrose, Platje, Adnane, Alphonse, Sea.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications