Téléchargez notre application Ligue 2

Ligue 2 : l’homme de la J16

Championnat

L’homme de la 16e journée de Ligue 2 a renversé presque à lui tout seul le cours d’une rencontre mal embarquée. Il nous vient de Nîmes, et il s’agit de Fabien Tchenkoua, auteur d’un doublé contre Tours (2-1) et d’une frappe magistrale dans le temps additionnel de la seconde période.

Au bout du suspense, un éclair de génie. Le stade des Costières se lève tel un seul homme et communie comme rarement ces derniers temps. Il faut dire qu’entre le scandale des matchs présumés truqués, les huit points de pénalité et la démission de José Pasqualetti, les derniers mois au NO ne prêtaient pas trop au sourire. Mais à la 92e minute de ce Nîmes-Tours lors de la 16e journée (2-1), tout a basculé. Une frappe de 25 mètres direct dans la lucarne de Bingourou Kamara, à la trajectoire à la fois atypique mais magnifique. Un peu à l’image de la carrière de Fabien Tchenkoua, l’heureux buteur et pourvoyeur de bonheur du soir.

Trajectoire atypique, car le Camerounais a attendu trois ans avant de pouvoir goûter de nouveaux aux joutes du monde professionnel, dans l’antichambre de l’élite française. Une saison 2012-2013 où il fait ses premiers pas en Ligue 2 avec Sedan. Le milieu de terrain offensif participe à 16 matchs avec les pros, sans trouver le chemin des filets. Le club ardennais placé en liquidation judiciaire et envoyé en CFA 2, Tchenkoua migre alors vers la capitale. Le Paris FC lui ouvre ses portes. En National, le jeune homme peine à gagner sa place de titulaire mais améliore ses stats : 2 buts en 23 matchs avec l’équipe première.

Buteur lors de la séance des tirs au but contre l’OM avec Grenoble

Fabien Tchenkoua, passion lucarne
Fabien Tchenkoua, passion lucarne

Le natif de Nkongsamba décide alors de reculer pour mieux sauter. Un troisième club en trois ans et direction Grenoble, en CFA. Le club isérois vise la remontée au 3e échelon du foot français, mais manque la montée de peu, à un point seulement de Béziers. Mais Tchenkoua s’est montré à son avantage : il dispute toute la saison et inscrit 8 buts. Surtout, il réalise un match convaincant en 32e de finale de Coupe de France lorsque Grenoble fait tomber l’OM de Marcelo Bielsa en janvier 2015 (3-3, 5-4 TAB). Titulaire, l’ancien de Sedan dispute l’intégralité de la rencontre et marque même le 4e penalty de son équipe.

De quoi taper dans l’œil des recruteurs nîmois. A l’été 2015, Fabien Tchenkoua débarque dans le Gard et change d’équipe pour la 4e fois d’affilée. Une instabilité, certes, mais pas pour faire n’importe quoi. Car il saute cette fois 2 paliers d’un coup pour passer du CFA à la Ligue 2. Tchenkoua s’adapte vite aux exigences quotidiennes, gagne rapidement la confiance de José Pasqualetti puis de Bernard Blaquart, et dispute 14 matchs possibles sur 16 en championnat. Surtout, le jeune milieu offensif de 23 ans vient de débloquer son compteur sous le maillot des Crocos. Et de quelle manière…

Dorian Waymel

Crédit photos : Nîmes Olympique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications