Téléchargez notre application Ligue 2

“Les terroristes n’allaient pas nous emmerder pour un Dijon-Clermont…”

Actualités

Le vendredi 13 novembre dernier, Paris et le Stade de France étaient frappés par des attentats meurtriers. Gardien de Dijon, Baptiste Reynet se trouvait dans l’enceinte de Saint-Denis en compagnie de sa compagne. Il a fallu attendre la mi-temps, et un message de Rivière, son coéquipier au DFCO, pour commencer à comprendre le danger de se trouver en Île de France ce soir-là. Après la rencontre, il ne s’est pas attardé pour retourner à l’hôtel. Puis, le lendemain, il s’est rendu au Bataclan pour se recueillir :

C’était normal de rendre hommage à tous ces gens qui sont partis juste parce qu’ils voulaient s’amuser à un concert. Mais il faut continuer à vivre, ne pas s’arrêter à ça. On en a un peu parlé entre nous, dans le vestiaire, j’ai raconté ce qui s’était passé, et c’est tout. Depuis, on n’en a plus trop parlé. On n’a aucune appréhension de retourner dans un stade, malgré ce qui s’est passé à Saint-Denis. Les terroristes, ils ne viennent pas n’importe où. Ils prennent des lieux marquants. Ils n’allaient quand même pas venir nous emmerder pour un Dijon-Clermont !”

Source : France Football

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications