Le Red Star fait de la résistance, le Paris FC s’enlise

Championnat

A l’issue d’une rencontre assez pauvre en spectacle, le Red Star a décroché son sixième succès de la saison. Cette victoire permet aux Audoniens de se repositionner au pied du podium, tandis que le PFC s’enfonce dans la zone rouge.

Un derby est un match particulier, où l’enjeu prend régulièrement le pas sur le jeu. Hier, le derby francilien entre le Paris FC et le Red Star n’a pas dérogé à la règle. Dans un match qui ne restera pas dans les annales, le Red Star a démontré plus de volonté et d’abnégation, aussi bien en tribunes que sur le rectangle vert. Malgré une entame de match à l’avantage du Paris FC, les Audoniens ont très vite pris le contrôle des opérations. Dans le sillage de son maître à jouer, Naim Sliti, le Red Star s’est procuré les principales occasions d’une première mi-temps assez décevante et marquée par de nombreuses imprécisions techniques. En souffrance, le Paris FC a concédé la possession du ballon à son adversaire et récolté bon nombre de cartons. Trop isolé, Romain Grange, auteur de la première frappe de la rencontre, a tenté de sonner la révolte pour les siens, en vain. Relégable au coup d’envoi, le Paris FC n’a jamais donné le sentiment que la rencontre pouvait basculer en sa faveur.

Le Red Star veut, quant à lui, enchaîner une troisième victoire de suite.
Le Red Star veut, quant à lui, enchaîner une troisième victoire de suite.

Ngamukol récompense le bon match de Sliti

La deuxième mi-temps a confirmé les tendances entrevues lors du premier acte. Le Paris FC n’est pas parvenu à relever la tête. Incapables de construire la moindre offensive digne de ce nom, les Parisiens ont peiné également à cadrer le bloc adverse. Le pressing des joueurs du Paris FC a manqué de synchronisation et d’intensité. Le Red Star parfait sa domination territoriale, mais celle-ci s’est avérée particulièrement stérile. Si bien que la rencontre semblait désespérément s’acheminer vers un match nul et vierge de but. Mais c’est oublier que Naim Sliti est un joueur talentueux, capable de faire basculer l’issue d’une rencontre. Trouvé dans la profondeur par son capitaine, Da Cruz, le meneur de jeu du Red Star éliminait Lybohy, avant de servir sur un plateau Anatole Ngamukol. L’ancien attaquant des Grasshopper ne s’est pas fait prier et ajustait parfaitement Alexis Thébaux (0-1, 86e). Même si l’on s’acheminait vers un match nul, sur l’ensemble du match, la victoire du Red Star est loin d’être imméritée.

Avec ce troisième succès de rang, le Red Star remonte à la cinquième place du classement. A l’inverse, le Paris FC, qui n’a gagné qu’une seule fois cette saison, tombe pour la première fois dans la zone rouge. Les hommes de Denis Renaud pointent à la dix-huitième place, à une unité du premier non relégable.

Romain Pechon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications