Comment vit Christophe Diedhiou sans N’Doye et Seck ?

Actualités

A Créteil, Christophe Diedhiou peut se sentir parfois seul. Jusqu’à cet été, il formé depuis ses débuts en France, à Epinal, un trio magique avec Ibrahima Seck et Cheick N’Doye. Le premier a pris la direction d’Auxerre. Le second explose du côté d’Angers, où il est devenu capitaine. Mais les liens résistent à la distance entre les Sénégalais. Le défenseur central francilien évoque cette relation particulière :

On s’appelle tous les jours, parfois en mode conférence au téléphone. Je suis allé plusieurs fois àAuxerre, comme le week-end dernier. Quand Cheikh et Ibou sont à Paris, ils dorment chez moi. […] Même si on savait qu’on se séparerait un jour, c’était un peu dur. On faisait tout ensemble et, d’un coup, tu ne les vois plus, tu es en manque. Cela a laissé un vide à la maison. On est plus que des copains, on est des frères. On a traversé et surmonté des moments difficiles ensemble, notamment en arrivant à Epinal. Puis nos familles au Sénégal se connaissent. On fêtait Pâques et
l’Aïd les uns chez les autres.”

Mais le départ de ses 2 camarades permet aujourd’hui à Christophe Diedhiou de prendre un tout autre rôle au sein du collectif de Thierry Froger : “Ça me permet de me montrer un peu plus. Sur le terrain, ils étaient devant moi et prenaient tous les ballons et on me voyait un peu moins.

L’USCL ne va pas s’en plaindre !

Source : Le Parisien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications