Téléchargez notre application Ligue 2

Cyriaque Louvion : “Tours n’est pas le Barça, je ne suis pas Piqué, alors on s’adapte”

Championnat

Cyriaque Louvion a retrouvé la Ligue 2 cet été à Tours, après une parenthèse de six mois en Grèce. Le défenseur central a disputé plus de 110 matchs en Ligue 2 avec Le Havre, Le Mans et Tours. Il est actuellement blessé et a accepté de nous donner de ses nouvelles, de retracer son parcours et d’évoquer la saison tourangelle ainsi que de la Ligue 2 en général.

Pouvez-vous nous donner de vos nouvelles ?

J’ai une fissure au tendon d’Achille, je peux poser le pied au sol cependant je ne peux pas courir. J’espère pouvoir reprendre l’entrainement d’ici trois semaines. Il me faudra un peu plus de temps pour reprendre la compétition.

Tours2
Pas très synchros les tourangeaux…

Pouvez-vous nous retracer votre parcours footballistique ?

J’ai commencé tôt le foot à Albertville, puis j’ai fait de bons matchs en U12 face à Lyon, ils m’ont repéré je suis resté 3 ans à l’OL. Puis à 15 ans j’ai intégré le centre de formation de Nice, où je ne suis resté que 2 ans. Lorsque j’avais 17 ans Cannes, alors en National, m’a proposé un contrat fédéral. A 18 ans je suis parti libre au Mans ou j’ai connu la Ligue 1 puis la Ligue 2. En 2011 je n’ai pas souhaité prolongé et je suis parti au Havre. Ensuite, j’ai eu une opportunité en Grèce que j’ai saisie mais le club a déposé le bilan, du coup je suis rentré en France et été.

Vous avez été international espoir également, en gardez-vous un bon souvenir ? Beaucoup vous voyaient jouer plus haut, pourquoi cela n’a t-il pas été le cas ?

Cela reste un bon souvenir bien évidemment car c’est toujours une fierté d’être international, j’avais 18 ans et je jouais déjà en Ligue 1 avec Le Mans lors de la belle époque mancelle avec Basa, Romaric… Alors on vous voit évidemment plus beau mais Le Mans est redescendu et je n’avais apparemment pas un niveau si élevé que cela, vu que personne ne m’a contacté. Puis le club a échoué pour la remontée. Avec Le Havre, on a failli monter également mais cela ne s’est pas fait à cause de petits détails sur certains matchs. Après il y avait beaucoup de jeunes plus talentueux que moi au centre qui n’ont rien fait… Une carrière ça se joue à des détails. Certains excellents joueurs ne connaîtront jamais le top niveau car ils n’ont pas le bon profil, parce qu’ils n’étaient pas là au bon moment. Et certains l’ont connu sur le tard comme Savidan par exemple qui a toujours été un bon joueur. Je suis satisfait de ma carrière, mais elle est loin d’être finie, on peut toujours espérer mieux.

“Les quelques matchs que j’ai fait arrière droit, j’ai été catastrophique”

Louvion_Tours
Dédicace à tous les marins de Corse et d’ailleurs

Vous avez joué défenseur droit, défenseur central, milieu défensif. A quel poste êtes-vous le plus à l’aise ?

J’ai été formé au poste de milieu défensif en tant que seule sentinelle devant la défense, puis j’ai été repositionné en défenseur central, c’est là ou je suis le meilleur. J’aime le duel ! Je peux dépanner en tant que milieu défensif mais pas en latéral droit. Honnêtement pour ce poste je n’ai pas les qualités requises, je n’ai pas le niveau et les quelques matchs que j’ai fait à ce poste, j’ai tout simplement été catastrophique.

Beaucoup de joueurs de Ligue 2 rejoignent la Grèce, d’après votre expérience leur conseillez vous de rejoindre le championnat grec ?

Cette expérience n’a été que bénéfique pour moi, j’ai rencontré de nouvelles personnes, connu une nouvelle culture, un beau cadre de vie également, il y a de belles infrastructures là-bas, le championnat est de qualité même si il y a deux, trois clubs vraiment au dessus du reste, le niveau est élevé. Je me sentais apprécié, si le club n’avait pas déposé le bilan, j’aurais prolongé avec grand plaisir.

En parlant d’infrastructures, cela ne vous fait-il pas un choc de jouer dans le vétuste stade de la Vallée du Cher ?

Honnêtement non. Alors c’est vrai que les tribunes sont vétustes mais le terrain c’est un billard, comme à Bollée (Ndlr l’ancien stade du Mans). C’est le plus important, car je me souviens d’un match au Vélodrome à Marseille où le terrain était horrible, ils avaient de belles tribunes mais pas de pelouse. Le centre d’entrainement est tout à fait correct. On est à Tours, c’est pas le Barça, et je ne suis pas Gerard Piqué, alors on s’adapte. Et puis honnêtement je préfère jouer à Tours, c’est mieux pour le public, la ville, on peut le voir avec le Red Star et Bourg. Et puis si on demande à un supporter manceau ce qu’il préfère entre jouer à Bollée en Ligue 1 et à l’Arena en CFA 2 on a tout de suite sa réponse… Après s’il faut jouer ailleurs six mois on le fera, ce n’est pas ma plus grande préoccupation.

“Certains diront qu’on est frileux (…) mais il faut être rigoureux en L2 sinon tu es foutu…”

Que pensez vous de la Ligue 2 ?

C’est un championnat très disputé, les équipes sont du même niveau, il y a beaucoup de duels, les équipes sont bien placées tactiquement, ça se joue vraiment au moindre détail… Les petites affiches sont les plus difficiles, on se dit que le match va être facile. Mais cela n’est absolument pas le cas, c’est même vraiment compliqué de jouer ce genre de match. Prenons cette saison par exemple notre match face à Bourg, tout le monde se dit on va gagner, on est chez nous… Et puis finalement on perd même si on a tout donné sans jamais prendre de haut cette équipe.

Belkebla_Tours
A Tours, on est souvent pris la main dans le gazon

Le match de Dijon illustre bien le début de saison tourangeaux, l’équipe s’est montrée intransigeante en défense mais à eu du mal à conclure ces occasions…

C’est vrai, mais on a rien lâché on s’est battu jusqu’au bout et on a obtenu cette victoire grâce à un remplaçant, un jeune en plus (Ndlr Birahima Tandia), ça fait vraiment plaisir car on travaille dur à l’entrainement. Notamment les jeunes qui sont prometteurs et très à l’écoute, ça tire tout le monde vers le haut. Certains diront qu’on est frileux, mais je ne pense pas car on respecte les consignes du coach et il faut être rigoureux sur ce point en Ligue 2, sinon tu es foutu… On travaille beaucoup en séparant parfois l’équipe en deux groupes à l’entrainement : les défenseurs avec l’entraîneur adjoint Andréa Liguori et les attaquants avec Marco Simone.

Nous sommes actuellement en pleine trêve internationale, cette trêve est elle bénéfique pour les joueurs ?

Je pense que oui, ça permet de souffler un peu, de régler quelques détails et puis quand la compétition revient, on a envie de tout donner, on est encore plus motivé.

Vendredi vous affrontez Sochaux actuellement en pleine crise, est-ce le bon moment ?

Effectivement il ne sont pas en forme actuellement, on ne peut pas le nier, mais Albert Cartier vient de signer. C’est un très bon coach qui travaille dur et connait bien ce championnat. Sochaux a de belles individualités, on a eu beaucoup de mal à les battre en Coupe. Je pense sincèrement que lorsque cette équipe sera remise, elle fera beaucoup de mal aux adversaires et pourra jouer la montée sans problème… En espérant bien sur qu’elle ne soit pas encore remise face à nous.

Quels sont les objectifs du Tours FC transmis aux joueurs cette saison ?

Cette saison on n’a pas de réel objectif, après il faut bien évidemment se maintenir et je pense que la saison prochaine on pourra lutter pour la montée. On a beaucoup de jeunes prometteurs.

Propos recueillis par Florian Rignac

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications