Hervé Della Maggiore : « Ne pas passer pour le petit »

Championnat

L’apprentissage de la Ligue 2 n’est pas de tout repos. Après 2 matchs, Bourg-en-Bresse n’a toujours pas pris le moindre point. Mais au lieu d’inquiéter, les revers contre Le Havre (1-3) et Créteil (2-1) ont quelque part rassuré le technicien burgien. Hervé Della Maggiore compte maintenant sur la qualification en Coupe de la Ligue pour lancer la saison du FBBP01. Entretien.

MaLigue2 : Enfin pourrait-on dire. La qualif’ décrochée à Brest (2-2, 5 tab 3) va faire du bien au moral…

Hervé Della Maggiore : Il y a une certaine fierté. J’avais hâte de voir mes joueurs récompensés de leur début de saison. Car dans le contenu, dans l’état d’esprit, je me montre assez satisfait de mes troupes. Après, il y a un certain temps d’apprentissage du haut niveau. Nous faisons preuve d’un manque de réussite dans cette entame de championnat. Nous avons connu aussi des décisions arbitrales contestables, notamment à Créteil. Donc là, je suis satisfait. Nous avons été récompensés.

Della MaggioreMais les 120 minutes de jeu risquent de peser dans les jambes non ?

Certainement, oui, surtout que nous ne possédons pas un groupe élargi. Néanmoins, nous sommes passés. Nous aurions été éliminés, cela aurait été dommageable. Et puis, Dijon, notre prochain adversaire ce vendredi, s’est aussi qualifié aux tirs au but. Donc nous sommes sur un même pied d’égalité.

Vous avez également connu les joies d’un premier succès dans le monde professionnel !

Je n’y pensais pas trop. Mais c’est vrai, oui. C’est notre premier. Après, nous allons connaître beaucoup de premières cette saison. Une fois que toutes seront passées, nous aurons un peu plus d’expérience. Aujourd’hui, nous ne voulons pas passer pour le petit. Nous partons de loin, nous le savons. Je ne veux pas que l’on se réfugie derrière des excuses, comme notre manque d’expérience ou nos matchs à Gueugnon. Sinon, ce n’était pas la peine de jouer en Ligue 2. Nous avons mérité notre place et, depuis que je coache le club, nous avons toujours réussi à nous maintenir. Maintenant, nous allons chercher ce maintien pour poursuivre notre progression.

« Nous sommes entrés dans une autre dimension »

D’un point de vue plus global, comment se passe la découverte de ce monde pro ?

Honnêtement, ce que je suis en train de me dire, c’est qu’on va tout faire pour se maintenir. Car nous découvrons avec les joueurs l’intensité des matchs, ces stades. Nous sommes entrés dans une autre dimension. Lorsque l’on quitte ce niveau, il est très difficile de retourner en National. C’est le ressenti que j’ai, que mes joueurs ont. Nous découvrons ce niveau et nous sommes ébahis par ce qu’il se passe. Mais pas tétanisés par l’enjeu, pas impressionnés.

Jouer à Gueugnon ne doit pas être simple à gérer…

C’est surtout une déception pour nos supporters. Car ils ne peuvent pas venir nous voir. Après, nous avons une chance énorme. L’accueil est exceptionnel ici. Gueugnon est un club qui nous ressemble, familial, rural, chaleureux, qui possède des personnes attachantes. Et puis ce stade est sympa aussi, pas très grand.

Avec 2 revers pour débuter, vous attendiez-vous à une entrée en matière aussi délicate ?

En termes de résultat, non. Après, en termes de contenu, je suis rassuré. Les joueurs en sont conscients. Nous avons fait jeu égal avec Le Havre ou Créteil. Cela prouve que nous avons le niveau. Maintenant, nous devons avoir des résultats.

IMG_4626-copieQuels sont les motifs d’espoirs et que devez-vous encore corriger ?

Nous devons continuer de jouer comme nous le faisons. En y mettant sûrement un peu plus de rigueur car nous en avons manqué. Elle nous fait défaut. Nous prenons trop de buts et nous devrons travailler sur ce point.

« Nous pouvons rivaliser »

Est-ce en lien avec le manque d’expérience ?

Nous nous rendons compte qu’il ne faut pas laisser beaucoup d’espaces à l’adversaire sinon on est vite tué ! Comme je le disais auparavant, nous avons eu un peu de malchance sur nos premières sorties. Nous encaissons trop de buts. Nous en marquons aussi, c’est vrai. A nous de trouver le bon équilibre.

Il faudra vite le trouver pour affronter Dijon, Valenciennes, Nancy en Coupe puis Sochaux… C’est un sacré programme !

C’est 4 ténors. Pour nous, ce sera des affiches de Coupe de France. En championnat, cela sera compliqué de relancer la machine face à ces formations. Mais notre qualification en Coupe va nous faire du bien. Nous sommes capables de gagner. Nous pouvons le faire. Nous pouvons rivaliser.

L’objectif sera de ne pas être largué à la trêve internationale ?

Tout à fait. Derrière, on sait que Nîmes a 7 points de retard. Mais de notre côté, nous devons engranger pour revenir. Il n’y a pas encore le feu. Dans le contenu, c’est intéressant, même si ça n’amène pas de résultat.

Laurent Mazure

Crédit photos : Voix de l’Ain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications