Téléchargez notre application Ligue 2

Brest repasse la marche avant

Championnat

Après deux contre-performances en championnat, la formation bretonne a stoppé la série nîmoise de cinq rencontres sans défaite en dominant les Crocos (3-1) lundi soir en clôture de la 24e journée. Deuxièmes, les Brestois comptent deux points d’avance sur Dijon, quatrième.

Belghazouani et Adnane peuvent avoir le sourire après le doublé de l'ancien Tourangeau.
Belghazouani et Adnane peuvent avoir le sourire après le doublé de l’ancien Tourangeau.

Francis-Le Blé est toujours imprenable. Douze équipes sont déjà venues rendre visite aux Brestois au cours de cet exercice 2014-2015 et autant sont reparties de leurs expéditions sans emporter le butin. Nîmes l’a également appris à ses dépens lundi soir en clôture de la 24e journée de Ligue 2. Pourtant sur une série positive de cinq rencontres sans défaite en championnat, les Gardois ont rendu les armes dans l’antre finistérien (3-1).

Et il n’y a pas eu grand-chose à redire surtout au regard de la première période nettement dominée par les Bretons. Pelé sollicitait d’abord Michel (11e) puis Adnane écrasait trop sa frappe (16e). Logiquement, les locaux ouvraient le score par Courtet qui reprenait de près et de la tête une frappe de Pelé repoussée par Michel (1-0, 25e). Prêté par Reims cet hiver, le nouvel arrivant inscrivait son troisième but en trois matches de L2. Brest continuait à maîtriser les débats, ce qui n’était pas du goût de José Pasqualetti, en colère sur son banc. Le coach des Crocos reprochant à ses ouailles de trop subir et de se montrer trop brouillons dans les phases offensives. Et ce n’est pas le seul tir – non cadré qui plus est – de Nouri (41e) en première période qui pouvait le calmer.

Maoulida excédé et expulsé

Au retour des vestiaires, les protégés d’Alex Dupont gardaient le contrôle sur la partie et doublaient la mise. Sur un centre rasant de Tritz, que Courtet laissait passer entre ses jambes, Adnane marquait d’un tir croisé du droit (2-0, 56e). S’ensuivaient neuf minutes débridées avec l’exclusion de Maoulida. Averti pour protestation, le capitaine des visiteurs récoltait un second carton jaune pour avoir ignoré M. Thual qui lui demandait de venir le voir (59e). Trois minutes plus tard, Falette était tout proche de réussir le but de l’année d’un tir monumental de 35 mètres venant se fracasser sur le haut du montant gauche de Michel (62e).

Les Brestois se félicitent après avoir retrouvé leur deuxième place.
Les Brestois se félicitent après avoir retrouvé leur deuxième place.

En infériorité numérique, les Nîmois lâchaient paradoxalement enfin les chevaux et réduisaient l’écart grâce à une superbe frappe de Koura dans la lucarne à l’entrée de la surface (2-1, 67e). Dès lors, Brest perdait sa mainmise sur le match et devenait fébrile. Nîmes n’en profitait cependant pas. Les Bretons parvenaient tout de même à tuer le suspense sur un centre rasant de Moimbé repris victorieusement du plat du pied droit par Adnane, auteur d’un doublé (3-1, 81e). Onzième succès de la saison pour la bande à Ramaré qui retrouve sa place de dauphin de Troyes, sept points devant. Surtout, les Finistériens repartent de l’avant après deux contre-performances et comptent deux points de plus que Dijon, quatrième.

En revanche, coup d’arrêt pour l’équipe gardoise qui restait sur trois victoires de rang à l’extérieur. Nîmes stagne dans le ventre mou en onzième position mais aura l’opportunité de s’étalonner contre un autre concurrent à la montée, Sochaux, lundi prochain.

Crédits photos : www.letelegramme.fr et Ouest France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications