Téléchargez notre application Ligue 2

Sochaux-VA, un bronzage écrevisse

Billets d'humeur
Jean-Pascal Mignot veut se relancer à Sochaux (crédit photo fcsochaux.fr)
Jean-Pascal Mignot veut se relancer à Sochaux (crédit photo fcsochaux.fr)

Quatorze ans. Après 1999-2000, le FC Sochaux regoûte aux joies de l’antichambre du football. Forcément, le début d’été dans le Doubs se révèle maussade. Dans cette région davantage habituée au gel qu’aux fortes chaleurs, rien ne parvient à réchauffer l’atmosphère ambiant. Oui, cette place historique du foot hexagonal doit se refaire la cerise. L’exode de joueurs est massif. Le mercato retardé. Et pour cause, l’espoir d’un retour parmi l’élite subsiste. Il ne dure qu’un temps. Celui d’assister, impuissant, au maintien final de Lens en L1. Arf, de toute façon, on s’y attendait, dans l’Est, à devoir voyager du côté d’Arles ou de Gaston-Petit. Au même titre que de recevoir des Niort, Créteil et Orléans. Justement, Orléans vient glacer d’entrée des Lionceaux timorés. Un accident ? Pensez-vous… Non, une impuissance chronique à se mettre enfin dans le bain d’une L2 joueuse, homogène et relevée. Après cinq journées et un mois d’août à oublier, Sochaux a les deux pieds dans la zone rouge : dix-huitième !

Plus au Nord, même constat. En sens inverse. Relégué, Valenciennes se voit d’abord interdire l’accès à la Ligue 2. Relégation administrative en National. Changement à sa tête, le VAFC réinjecte du cash et sauve sa tête. Mais son effectif, à l’instar de son ami sochalien, se retrouve chamboulé. Bonus, un seul match amical viendra “parfaire” une préparation quasi-inexistante. Du coup, VA s’élance dans l’inconnu. Le nul 2-2 aux dépens de Nîmes lors de la deuxième levée réconforte les plus sceptiques. Surtout, on aperçoit un Hainaut encore bien rempli, bruyant et derrière les siens. Preuve d’un engouement rarissime en L2 et, surtout, d’un profond soulagement. Soulagement qui laisse bientôt place à l’inquiétude devant la claque infligée par Le Havre à domicile (0-4). Bon, la réaction d’orgueil arrive à point nommé à Auxerre (1-2) mais demande confirmation. Car comme Sochaux, “l’ex-Barcelone du Nord” passe actuellement sa trêve internationale dans la zone de relégation. Lanterne rouge, s’il vous plait !

Ma main à couper, ces deux clubs ne passeront pas l’hiver écrevisse et viendront cueillir, sitôt le printemps arrivé, un maintien confortable. Car pour l’un, comme pour l’autre, démarre ce samedi leur passionnante saison de L2 !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications