Dusan Cvetinovic : « Nous ne jouons pas encore en équipe »

Pour la première fois, Dusan Cvetinovic a donné une interview en français. Le niveau linguistique du défenseur serbe du RC Lens progresse. Bon, par moment, l’anglais est revenu naturellement. Mais dans ces deux langues, il ressort de la défaite face à La Gantoise ce vendredi (1-3) beaucoup d’enseignements. L’individualisme ne fait pas avancer, et le capitaine artésien en a bien conscience.

Ce n’était pas un match évident contre une belle équipe belge…

Oui, c’était une très bonne équipe en face, d’un niveau européen. Nous avons essayé de jouer notre jeu, avec beaucoup de pressing. Cela n’a pas marché comme on le souhaitait en première période. Après, nous encaissons notamment un deuxième but naïf. Nous avons joué de façon trop individuelle dans les 30 derniers mètres adverses.

http://e-consultingrh.com/

Est-ce frustrant d’encaisser deux fois sur deux situations en première période ?

C’était très difficile d’y faire face, et notamment, comme je l’ai dit, de concéder un deuxième but assez naïf. Mais, c’est bien d’avoir ce genre de match maintenant avant que la saison ne débute. Nous savons ce qu’il nous reste à travailler maintenant. Le plus important est d’analyser ce match, de l’oublier et d’apprendre. Etre prêt pour le premier match de la saison à Auxerre.

Vous étiez blessé à un mollet. Comment allez-vous sur le plan physique ?

Il n’y a eu aucun problème physique. J’ai juste manqué un peu de rythme ce soir. C’était bien de revenir ce soir, sur ce match face à la Gantoise, afin de retoucher la balle.

Lendric a marqué son premier but avec vous. Que pensez-vous de ce joueur ?

C’est un joueur rapide. Il se dépense énormément. Mais c’est un joueur parmi l’équipe. Le plus important reste l’équipe, toujours l’équipe. Tout le monde doit encore être meilleur. Nous avons eu tendance à jouer encore trop de manière individuelle. Nous avons beaucoup de bons joueurs, mais nous devons devenir une équipe, jouer en équipe. Aujourd’hui, nous aurions pu nous créer encore plus d’occasions, mais nous avons eu tendance à toucher une fois de trop le ballon…

Vous abordez votre troisième saison à Lens. Toujours aussi heureux ?

Oh oui. Lens est un grand, grand, grand club. Avec un public magnifique. C’est un grand honneur d’être ici. Maintenant, nous devons gagner sur le terrain.

Le fait que Jean-Kévin Duverne reste à Lens, est-ce important pour vous et votre association ?

Oui, Jean-Kévin est un très bon joueur, avec un énorme potentiel. C’est vraiment facile, pour moi, de jouer avec un tel joueur. Mais, encore une fois, nous devons apprendre beaucoup ensemble. Chaque jour, nous apprenons à évoluer ensemble. Globalement, j’y reviens, nous ne jouons pas encore en équipe, nous ne jouons pas en groupe.

Vous allez commencer la saison comme capitaine, ce sont de nouvelles responsabilités ?

Je ne sais pas ce qu’il en sera en championnat. Mais là, c’était un honneur d’être capitaine dans ce match. Un grand honneur mais aussi de grosses responsabilités. Je vais faire le maximum pour prouver que je le mérite comme joueur mais aussi comme personne.

Propos recueillis par Laurent Mazure

Alain Casanova : « Nous progressons, nous nous améliorons »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *