Entretien ML2 – Anthony Briançon « A Nîmes, on ne nous a jamais rien donné ! »

Le Nîmes Olympique est en pleine bourre et va disputer la montée en Ligue 1. A cinq journées de la fin, les nîmois sont à la quatrième place et sont plus que jamais proches du podium. Avant un déplacement compliqué sur la pelouse du Stade de Reims, le défenseur Anthony Briançon s’est confié sur cette saison fabuleuse du NO.

MaLigue2 : Avant tout, êtes-vous bien remis du choc de vendredi ?

Anthony Briançon : J’ai eu des petits maux de tête le weekend, j’ai mis un peu de temps à récupérer mais là ça va mieux. J’espère à 100% opérationnel pour Reims, normalement ça devrait aller.

Chaque weekend, le NO grappille son retard sur les équipes de tête, et chaque weekend une équipe perd dans la course à la Ligue 1 (Le Havre, Niort). Ce déplacement à Reims est l’occasion de faire coup double ?

On ne se prend pas trop la tête par rapport à ça, il ne nous arrive que du positif. A cinq journées de la fin, on a maintenant autant de chances de monter que des équipes comme Lens et Reims, on regarde quand même de l’avant. En battant Reims, on les mettrait à six points, avec un goal average supérieur…je pense qu’on éliminerait un candidat à la montée. En n’oubliant pas qu’ils auront l’obligation de nous battre et qu’ils seront très remontés après leur défaite à Laval.

« Notre état d’esprit fait la différence »

Vous vous présenterez avec deux avantages : vous êtes en pleine confiance et n’avez rien à perdre…

On y va dans un esprit libéré, l’objectif était de se maintenir en début de saison. On est à un point du podium, deux de la deuxième place, on va juste tout donner pour faire une belle fin de championnat.

Par rapport à la montée en Ligue 1, doit-on penser que les grosses écuries comme Reims sous-performent ou bien que les « petits » budgets comme Nîmes sur-performent ?

Il y a un peu des deux. Maintenant, nous sommes sur la lancée de 2016 avec la dynamique de notre remontée historique. Malgré notre mauvais début de saison, on reste un groupe très soudé avec une bonne bande de copains et c’est ce qui fait aujourd’hui notre force.

Ca fait trois ans que j’évolue avec les pros, c’est ma première saison assez tranquille. On devait aller en National, le retrait de 8 points… On a formé un état d’esprit de compétition, de vainqueurs, on n’a rien lâché. Parce qu’on ne nous a jamais rien donné, on estime qu’on ne doit rien donner aux adversaires. Je pense que c’est notre état d’esprit qui fait la différence.

« Je dois énormément à Bernard Blaquart »

Votre coach Bernard Blaquart disait justement qu’il bénéficiait d’un groupe fantastique, l’inverse est aussi vrai ?

Je dois énormément à ce coach, il m’a replacé à un poste qui me permet d’être titulaire depuis l’année dernière. C’est sûr que le groupe lui doit beaucoup, ce coach a changé quelque chose dans l’état d’esprit, a redonné confiance à pas mal de joueurs qui l’avait perdu. C’est ce qui fait la force du club aujourd’hui.

Cette année on n’a pas été épargné par les expulsions en début de saison, puis les blessures sérieuses. On a eu pas mal d’obstacles, on a beaucoup changé l’équipe mais on a toujours continué à gagner. Chacun se bat pour l’autre, quel que soit le joueur sur le terrain l’équipe est performante.

A titre personnel justement, c’est votre meilleure saison en Ligue 2 ?

En terme de temps de jeu, je vais arriver au 30ème match, ça reste forcément ma meilleure saison de Ligue 2. J’espérais profiter de cette année pour valoriser mes six derniers mois de l’année dernière. La centaine de matchs en professionnel approche, c’est beau de réaliser cela dans mon club formateur. Je dois énormément aux gens du staff et aux entraîneurs des équipes de jeunes du Nîmes Olympique.

D’où cette prolongation jusqu’en 2019 pour s’inscrire dans un projet à long terme au NO ?

La prolongation était la suite logique, au vu de ce qu’on avait réalisé je ne voulais pas partir comme ça. Je voulais prouver qu’on pouvait faire quelque chose de grand, c’est ce qu’on est en train de faire.

Ca peut être à double tranchant : en cas de montée en Ligue 1 la poursuite de cette aventure exceptionnelle et en cas de 4ème ou 5ème place, la fin d’un cycle ?

Je ne sais pas, c’est aux dirigeants et au staff de gérer cela. Certes, il y a beaucoup de joueurs en fin de contrat, c’est sûr qu’il y aura des départs et arrivées. Le groupe va changer, comme chaque année. Mais le Nîmes Olympique est un club familial et avec ses valeurs, il va perdurer dans le professionnalisme.

Bernard Blaquart, Monsieur 1,7 point par match en Ligue 2 au Nîmes Olympique

2 Commentaires

  1. Pingback: MaLigue2 | Anthony Briançon annonce "une belle fin de championnat" - MaLigue2

  2. Pingback: MaLigue2 | Record de spectateurs aux Costières pour Nîmes-Auxerre - MaLigue2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *