Ma ligue 2 - 100% Ligue 2

Le premier site 100% Ligue 2

Nos actualités

Chamois Niortais - 13 février 2014 Philippe Dejter 0 commentaire

Johan Gastien “Niort restera toujours mon club de coeur”

Ce garçon poli et réfléchi aurait mieux fait de faire du ski, du patin à glace ou de la luge s'il avait voulu être apprécié par Gérard Holtz...

Ce garçon poli et réfléchi aurait mieux fait de faire du ski, du patin à glace ou de la luge s’il avait voulu être apprécié par Gérard Holtz…

Après avoir évoqué avec Johan Gastien son intégration au sein du Dijon FCO et sa première moitié de saison, parlons maintenant de la relation entraîneur-joueur, d’Olivier Dall’Oglio et forcément, de Niort. Et comme Johan est un garçon très sympa et disponible (pas comme ces c*** de footeux dixit Gérard Holtz), on s’est permis de le taquiner un peu…

 

MaLigue2 : Parlons de Niort, où l’entraîneur était ton papa. Ça ne doit pas être facile par rapport au reste du groupe, on se doit d’être encore plus irréprochable pour justifier sa place sur le terrain ?

Johan Gastien : Oui, c’est un peu ça. Même si le groupe savait faire la part des choses, on se connaissait pour la plupart depuis 5-6 ans, pratiquement la CFA. J’avais besoin d’en faire plus, pour ne pas qu’on dise “il joue parce que c’est le fils du coach”. Mais ça ne se passait jamais dans le groupe. Je sais qu’à l’extérieur les gens parlaient toujours un petit peu mais c’est normal, ça fait partie du jeu. C’est vrai que cette relation père-fils en tant qu’entraîneur-joueur n’était pas facile au début, mais au bout d’un moment on s’y est tous les deux habitué.

Olivier Dall'Oglio, l'entraîneur qui a fait monter Johan d'un cran. Et Dijon par la même occasion !

Olivier Dall’Oglio, l’entraîneur qui a fait monter Johan d’un cran. Et Dijon par la même occasion !

Un entraîneur “extérieur” comme Olivier Dall’Oglio, qu’apporte-t-il de différent ?

Disons que quand j’étais à Niort, au bout d’un moment c’était les mêmes exercices à l’entraînement, c’était un peu répétitif en quelque sorte. J’avais besoin de changement aussi, c’est ce que je retrouve avec un autre discours, Dijon est plus ambitieux.

Et a-t-il découvert quelque chose de particulier dans ton jeu ?

Ici je joue plus haut, il a réussi à me faire découvrir un nouveau poste, de nouvelles caractéristiques en moi que je ne connaissais pas trop. Il a fallu que je m’habitue aussi à ça, en plus de mon adaptation au niveau du club et de la ville. Ça me permet de voir d’autres facettes en moi et, si je peux marquer un peu plus, ça me plaît aussi !

Niort, c’est ton club ?

Ça restera toujours mon club de cœur, quoi qu’il arrive. On n’efface pas quinze ans comme ça…

Tu es originaire de là-bas ?

Je suis né à Niort, j’ai pas mal déménagé grâce à mon père qui était footballeur aussi quand j’étais tout petit. Je suis revenu à Niort en poussins.

Ils sont super bien cette année. Honnêtement, tu t’attendais à les voir si haut ?

Je ne m’attendais pas forcément à les voir aussi haut mais je savais que le maintien se ferait en quelque sorte assez facilement pour eux. Ils ont un bon groupe, ils sont reconnus au niveau de leur collectif en Ligue 2. Ça ne m’étonne qu’à moitié, je connaissais très bien les joueurs, ils ont fait venir des bons aussi.

Johan, le 4 avril, ne te trompe pas de maillot ! Même si chez les Chamois tu te sens comme un poisson dans l'eau...

Johan, le 4 avril, ne te trompe pas de maillot ! Même si chez les Chamois tu te sens comme un poisson dans l’eau…

Et si Niort monte à la place de Dijon, tu y retournes ?

(rires) Non, non, je resterai à Dijon ! L’objectif est de monter avec Dijon. Après, c’est tout le mal que je leur souhaite mais, ça m’embêterai un peu que l’année où je pars, ils montent en Ligue 1 ! (rires) Ils sont très bien à la place où ils sont en ce moment : mon père est content, les joueurs aussi, je pense que les dirigeants aussi. Chacun à sa place pour le moment.

Tu connais la date de Niort-Dijon ?

Début avril. Il y a encore un peu de temps avant de penser à ça…

Ça va être bizarre ?

Oui, déjà au match aller le fait de jouer contre mes anciens collègues. En plus un retour à Niort, devant ma famille, devant tous mes amis, les supporters, je pense que j’ai laissé des bons souvenirs et ça va être un sentiment particulier.

Tu feras attention à ne pas être suspendu !

(rires) C’est ça ! En plus, l’année dernière en venant à Dijon j’avais été suspendu, c’était la première fois de l’année, j’avais un peu les boules !

On a bien envie d’interviewer un joueur niortais prochainement, lequel nous conseilles-tu ?

C’est compliqué parce que j’ai beaucoup de potes là-bas ! Je sais que Jimmy Roye est très en forme en ce moment, il marque beaucoup, je pensais qu’il allait aussi être nommé dans les meilleurs joueurs du mois de janvier, ça m’a étonné qu’il n’y soit pas. Je suis très copain avec Quentin Bernard et Paul Delecroix, ça me ferait plaisir qu’ils soient interviewés aussi. Un des trois, ça serait parfait pour moi ! Il y a vraiment des très bons joueurs, Flo Martin, Emiliano Sala qui font une grosse saison…

Crédit photos : Dijon FCO

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos partenaires

Ligue de Football Professionnel
LiveFoot.fr
parissportifcanada.ca
http://www.nordsports-mag.com/
Eco Foot
Super Football Club
Image sport