Le Stade Brestois coule un RC Lens à la dérive

En match décalé de la 4ème journée de Ligue 2, le Stade Brestois s’est imposé sur la pelouse du Racing Club de Lens, dans un match qui aura duré plus de deux heures… Une rencontre qui laisse de nombreuses questions et un RC Lens plus que fébrile à l’issue de ce match.

Fébriles, les deux formations le sont dès l’entame du match. Le jeune brestois Sissoko est proche d’ouvrir la marque dès la première minute suite à une grosse erreur d’inattention, tandis que les bretons laissent beaucoup d’espaces aux lensois dès la perte du ballon. La rencontre se débloque rapidement, sur une sublime ouverture en profondeur de John Bostock pour Kevin Fortuné qui fusille aux 10 mètres Gautier Larsonneur (1-0, 10e). Plutôt que de débloquer psychologiquement les Sang et Or, soutenus par leur public, ce but entraîne un progressif repli des lensois dans leur camp, laissant le ballon aux brestois.

http://e-consultingrh.com/

Plus de 160 postes à pourvoir !

Petit à petit, le SB29 prend la mesure du match, distribue le jeu sur les côtés (surtout droit) et c’est logiquement qu’Edouard Butin délivre un centre parfait pour la tête de Jason Berthomier (1-1, 44e). En début de seconde période, rebelote : grosse entame brestoise et superbe frappe de Gaëtan Belaud, repoussée par la barre sur le dos de Jérémy Vachoux, qui marque contre son camp (1-2, 48e). Sans réaction, le RC Lens plonge définitivement à la 64ème minute, sur une sublime frappe de Jessy Pi en pleine lucarne (1-3). Quelques minutes plus tard, le marasme est total : une large centaine de spectateurs envahissent la pelouse de Félix Bollaert, malgré la présence renforcée devant la tribune Tony Marek.

Le match est interrompu pendant un long quart d’heure, avant que les envahisseurs ne rejoignent leur tribune, puis quittent le stade. Les deux équipes reviennent, et le toujours volontaire Cristian Lopez obtient tout seul un penalty, dès la reprise du match. Kevin Fortune transforme et Lens se prend à imaginer un scénario incroyable, face à des brestois encore aux vestiaires, et devant un Bollaert clairsemé. Au final, Julien Faussurier clôt le match à dix minutes du terme, offrant une victoire logique et méritée au SB29 qui obtient son premier succès de la saison (2-4) et remonte au 11ème rang, avec 4 points.

De son côté, le Racing Club de Lens enchaîne une quatrième défaite consécutive et se classe au 19ème rang devant Tours.

1 Commentaire

  1. Répondre Post By Gregorfaber

    Et oui, quand je laisse entendre que le public Lensois n’est plus l’atout supplémentaire qui fait transcender une équipe Lensoise timorée qu,i dès qu’elle marque un but se retranche en espérant un contre décisif.Et cela fait plusieurs années qu’elle joue ainsi quel que soit les entraîneurs qui se succèdent et qui pour certains réussissent ailleurs(Garcia par ex)donc il y a bien une mentalité à changer dans cette équipe, excepté un Lopez, comme dit dans le compte-rendu de match,est toujours aussi volontaire. Ce sont onze joueurs comme lui qu’il faudrait et Lens serait champion de ligue 2 dès la moitié de championnat.
    Alors joueurs Lensois, écoutez votre public vous supporter pour vous transcender et vous ressentirez alors au moment du CLAP CLAP de victoire quelque chose vous titiller dans les trips et n’y a t il pas rien de plus beau que cette sensation de victoire même acquise dans la douleur!!!!!
    Il fut une époque ou même en ayant perdu un match les joueurs étaient remerciés parce que le public avait vu que leur équipe avait tout donné et mouillé le maillot jusqu’à l’ultime seconde……

    Lensois pour toujours

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *