Ligue 2 – Sochaux enfonce un Lens déjà en crise !

Oui, docteur, les maux sont graves. Ce RC Lens a de perdu pied dans l’Est de la France ce samedi après-midi (3e journée de Ligue 2). Ce Lens pourtant composé aux trois-quarts de celui qui a fini 4e il y a deux mois. Réduire la prestation insipide de ce Racing a un simple traumatisme ressemblerait à de la facilité. Aucun des dix joueurs de champs artésiens n’a été au niveau. Et comme Sochaux a évolué au sien, il n’y a pas eu photo pendant les trois-quarts de la partie.

http://e-consultingrh.com/

Plus de 160 postes à pourvoir !

En réalité, le club doubiste n’a pas eu besoin de forcer son talent, ni d’imprimer un rythme infernal pendant 70 minutes. Dès les premières, la supériorité technique, tactique et physique du FCSM a pris le dessus sur un Lens apathique. Bien loin de ce que valent ces mêmes joueurs en confiance. Le soutien des 600 supporters venus du Bassin Minier n’a rien changé. Les rares incursions lensoises dans la surface de Maxence Prévot n’ont jamais fait trembler ce dernier. Serein sur une tentative de Zoubir (31e) et impérial dans ses sorties aériennes. A l’image de ses équipiers, supérieurs aux quatre coins du terrain.

Lens prend l’eau

Le bloc lensois s’est liquéfié à chaque offensive sochalienne. Guère aidé par son positionnement dans le couloir gauche, Lemos a pris l’eau face au duo Alphonse-Kalulu. Ce dernier a d’ailleurs eu la première grosse occasion, en éliminant Vachoux mais sans pouvoir conclure (6e). Puis le show Florian Martin a démarré. D’abord pour se tester (29e, 35e) puis pour breaker (55e, 2-0) et tripler la mise (65e, 3-0), venant assommer une défense aux abois, qui avait déjà craqué une première fois sur l’ouverture du score de Teikeu (40e, 1-0). La pause n’avait rien changé à la physionomie de la partie. Même si le onze lensois avait vu l’invisible Gérard être remplacé par Lendric qui a au moins eu le mérite de sauver l’honneur (75e, 3-1).

Sochaux se relâche

Ce but a eu le mérite de réveiller des Sang et Or piqués dans leur orgueil. Et comment. Lens s’est d’un coup métamorphosé. Les Sochaliens ont alors peiné à ressortir le cuir de leur propre camp. Kévin Fortuné, malgré un dribble raté, obtenait même un penalty transformé par Cristian Lopez (83e, 3-2). Un réveil trop tardif qui ne permet pas à Lens de débloquer son compteur au classement : 0 point et une 19e place. Sochaux monte sur le podium, avec 7 unités !

3 Commentaires

  1. Pingback: MaLigue2 | Kévin Fortuné : "Si on est supporters, on est là pour encourager" - MaLigue2

  2. Répondre Post By Robillard serge

    Un Casanova nul nul pas de fond jeu !!! Toujours des paroles hé oui monsieur martel vivement que les actionnaires réagissent recrutement que des prêts ( vous et Casanova prendre du fric ) c super le R C L il est où ce grand monsieur TRANIN ,,,,,,,,ro

  3. Pingback: MaLigue2 | Peter Zeidler : "Parler de montée en août, c'est trop tôt" - MaLigue2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *