Entretien ML2 – Emmanuel Da Costa : « Poursuivre avec notre philosophie de jeu »

Quevilly Rouen Métropole va découvrir le championnat de Ligue 2 pour la toute première fois de son histoire. A une semaine de ses grands débuts, le coach de ce jeune club Emmanuel Da Costa a détaillé les ambitions de sa formation.

MaLigue2 : Le premier objectif du club sera-t-il le maintien en Ligue 2, avec la volonté de continuer à faire grandir le club progressivement ?

Emmanuel Da Costa : Evidemment, l’objectif est aujourd’hui de pérenniser le club, tous les beaux projets qui peuvent naître ne dépendent que du fait de rester en Ligue 2 et dans le monde professionnel. On est totalement focalisé sur le fait de rester en Ligue 2 à la fin de la saison.

Pour atteindre cet objectif vous avez fait le choix de recruter des joueurs qui connaissent bien la Ligue 2…

On n’aura pas tant de garçons que ça qui connaissent la Ligue 2. Hartock, Duhamel, Salze vont pouvoir apporter leur expérience, on peut y ajouter deux joueurs plus jeunes à qui on va demander d’être très performant : Gapka et Boujedra. Les trois garçons d’expérience seront nécessaires pour appréhender cette saison et montrer la voie, les autres garçons doivent avant tout confirmer leurs bonnes dispositions montrées en Ligue 2. L’idée était d’avoir un groupe panaché entre l’insouciance, qui a été un gros atout ces dernières années, et la maturité.

Mathieu Duhamel sera l’un des cadres de QRM

QRM est un club réputé pour jouer au ballon, quels seront vos principes de jeu pour cette première saison en Ligue 2 ?

On va poursuivre avec notre philosophie, on a des profils de joueurs pour cela et c’est également la mienne. Evidemment, on est capable de souffrir et changer notre fusil d’épaule sur un, deux ou trois matchs ; mais en général en va essayer d’avoir la même conception du football que lors de ces dernières années.

On a été invaincu à l’extérieur pendant dix-neuf mois, ce qui veut bien dire que notre philosophie fonctionne à domicile comme à l’extérieur. On va essayer, quel que soit le contexte, de mettre en place ce en quoi nous croyons.

Qui est basé sur le fait d’imposer votre football à travers une forte possession ?

On prend en considération l’adversaire, on met des plans de jeu en place, mais en règle générale on reste très concentré sur notre préparation de jeu.

Vous partez en mini-stage à Deauville avec un dernier match amical après celui d’hier contre le Standard, alignerez-vous une équipe type contre Le Mans ?

Depuis quelques années, je donne du temps de jeu jusqu’au dernier match à tous les garçons de l’effectif, pour qu’ils puissent justement s’exprimer et me donner des maux de tête jusqu’au dernier moment pour mon premier groupe et onze de la saison à Lorient. Contre le Standard, on a innové sur un système de jeu qu’on n’a jamais pratiqué la saison dernière, on travaille encore. L’avantage c’est que le groupe me connaît bien, même si on a renouvelé partiellement l’effectif. La base, le noyau dur des joueurs, connaît par cœur ce qu’on veut mettre en place, ce qui me permet aujourd’hui d’essayer différents systèmes pour être prêt pour cette saison difficile.

Vous jouerez vos cinq premiers matchs à domicile au Mans, comment préparez-vous cette délocalisation temporaire ?

C’est la moins mauvaise des solutions, on va avoir un autre stade et on ne va pas se promener d’un stade à l’autre. C’était mon souhait sportif, le président a été bon en le mettant en pratique. Le stade du Mans est un superbe outil, il va falloir s’accaparer le lieu très rapidement. Les questions logistiques ont été débattues et j’ai émis le souhait, au moins pour les deux premiers matchs, d’être la veille au Mans pour pouvoir s’entraîner sur ce terrain et prendre nos repères.

Crédit photo Image de Une : QRM

Les nouveaux maillots de Quevilly Rouen Métropole

1 Commentaire

  1. Pingback: MaLigue2 | Mathieu Duhamel : "Je me suis un peu approprié le rôle de grand frère" - MaLigue2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *