Barrages validés, play-offs à éviter…

L’ESTAC a battu Lorient en match de barrages aller-retour, et accède ainsi à la Ligue 1. Vingt quatre ans après le dernier barrage, cette double confrontation remise au goût du jour a conforté l’habituelle statistique qui veut que, dans plus de 70% des cas, le troisième de Ligue 2 prend l’avantage sur le dix-huitième de Ligue 1. Si le retour des barrages pour obtenir le troisième ticket d’accès à la Ligue 1 est plutôt une bonne nouvelle, il ne faut pas oublier qu’il s’agissait avant tout d’un compromis suite au projet des clubs de l’élite de passer de trois à deux montées en Ligue 1. Une certaine idée de l’entre-soi…

En cette fin de saison, l‘idée d’instauration de play-offs pour obtenir cette place de barragiste a germé. « Voulus par les présidents de Ligue 2 » d’après la présidente de la LFP, qui aime l’idée de faire de ce championnat « un laboratoire d’innovations. » Si le retour des barrages était un bon compromis pour éviter de réduire les montées à deux seulement, dans une Ligue 1 à vingt clubs, les play-offs représenteraient deux étapes supplémentaires qui compliquerait un peu plus la tâche du club de Ligue 2. Ce ne serait plus deux, mais quatre matchs à haute intensité, à l’enjeu dramatique, qui permettraient d’accéder à la Ligue 1.

On l’a vu avec les Troyens hier soir : après leur gros match aller jeudi (2-1), ce retour fut une longue souffrance. A l’issue merveilleuse, mais au prix de tels efforts. Ajouter deux matchs supplémentaires de « pré-barrages » (sur le principe du 3e contre le 6e et du 4e contre le 5e ; puis d’une « finale » pour être barragiste) compliquerait encore plus la tâche face à l’équipe de Ligue 1. Qui a déjà l’énorme avantage de recevoir en second, dans un principe de matchs où le but à l’extérieur compte double en cas d’égalité. Après 38 journées de championnat déjà extrêmement exigeantes, devoir remporter 4 matchs pour accéder à la Ligue 1 serait le parfait parcours du combattant. Avec ses blessés, suspendus supplémentaires. Et réduirait un peu plus l’incertitude sportive. C’est bien l’idée: assurer un peu plus aux éventuels investisseurs une place au chaud en Ligue 1, avec ses droits TV qui devraient aller en augmentant. Au sein même de la Ligue 2, les plus « gros » seraient aussi avantagés. Une place hors podium n’empêcherait plus d’accéder à la Ligue 1, et un manque certain de régularité pourrait être compensé sur deux gros matchs, pour lesquels on pourrait être mieux préparé avec un plus gros effectif, plus expérimenté, et donc plus frais physiquement. Ces play-offs, pas grand monde en Ligue 2 n’aurait à y gagner…

Lorient-Troyes (0-0) : les notes

1 Commentaire

  1. Pingback: MaLigue2 | Les play-offs en Ligue 2, "une majorité de club le souhaite" - MaLigue2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *