Reportage ML2 – Plongez dans les coulisses du Multi Ligue 2 chez beIN Sports

A l’occasion du multiplex de la 37e journée de Ligue 2 vendredi, MaLigue2 était l’invité de beIN Sports pour vivre de l’intérieur cette belle soirée L2 et ses 10 rencontres. Des répétitions au direct, de la régie aux cabines commentateurs… ML2 vous offre une plongée au coeur de la grande machine Multi Ligue 2 et vous fait découvrir l’envers du décor.

18h15 – Arrivée dans les locaux de beIN Sports

Chargé de communication, Henri Galipon nous accueille une heure et quart avant le début de l’avant-match et de la prise d’antenne. Après la visite des différents studios (Salon VIP, Europe Arena…) et des locaux, direction la « social room » de beIN Sports où Samuel Ollivier et Robert Malm réalisent un Facebook Live pour le site internet de la chaîne pour évoquer la 37e journée de Ligue 2. On retrouve le présentateur du Multi Ligue 2 et son consultant pour un autre Facebook Live de 10 minutes réservé à MaLigue2 sur le plateau du soir, situé juste derrière l’ensemble de la rédaction. Malgré l’approche du direct, les deux comparses apparaissent sereins, et sont d’une grande disponibilité pour répondre à nos questions.

18h42 – Réunion conducteur

Direction la régie désormais. Samuel Ollivier y retrouve notamment ses chefs d’édition, Geoffrey Chapon et Benjamin Bonnet. Le premier est l’homme de confiance, celui qui a la lourde tâche de parler dans l’oreillette de l’animateur pendant le Live, chargé de guider les hommes en plateau pour suivre le fil conducteur déterminé par l’équipe, ou au contraire de le casser si besoin en cas de force majeur pendant le direct (blessure, invité exceptionnel…).

A moins d’une heure de la prise d’antenne, l’équipe se réunit pour répéter une dernière fois le déroulement de la soirée, en compagnie du réalisateur Denis Benais et de la scripte de la soirée. Les premières images émanant d’Ajaccio montrent une pluie intense en Corse. Au cas où, un synthé « match reporté » est préparé pour la rencontre Gazélec-Lens, importante pour la montée. « Si report, on ouvre le Multi par ça« , prévient Samuel. Le Multi Ligue 2 est une mécanique huilée, mais doit réserver également sa part d’improvisation si besoin.

Après la réunion, Geoffrey Chapon nous détaille un peu plus les différents rôles dans la régie. « Toutes les images arrivent ici. Nous devons donc découper les images et les monter pour l’avant-match, qui démarre une heure avant les coup d’envoi et non pas 30 minutes comme d’habitude. Ensuite, je me focalise sur 5 matchs et Benjamin Bonnet sur les 5 autres. Nous devons prévenir en cas d’actions chaudes ou de buts pour animer le Multi et « switcher » sur les différents stades. Nous avons eu une première réunion le mardi pour préparer la soirée, et la semaine consiste ensuite à caler tous les invités avec les attachés de presse des clubs : Abedi Pelé, Rolland Courbis, Gervais Martel… Nous devons nous tenir prêts également si un autre invité de marque arrive en dernière minute. Une fois je me souviens qu’on avait eu le nageur Yannick Agnel à Nîmes par exemple. Après, pendant le direct, on prévient les journalistes sur place avec le « cue point » quand ils doivent prendre la parole. Mais certains parviennent à commenter et à écouter tout le plateau en même temps.« 

19h12 – Début des répétitions

Samuel Ollivier prend place derrière son pupitre. Au menu : contact avec tous les envoyés spéciaux (Florent Martin, Baptiste Vendroux, Eric Barrère, Richard Sette…) de la chaîne sur les dix pelouses et répétition des lancements. La concentration et la pression montent peu à peu chez l’animateur à un quart d’heure du direct. On cherche à recouper les différentes compositions d’équipes, qui tardent à tomber sur le site de la LFP.

19h30 – Début du direct

C’est parti pour près de 3h30 d’antenne pour les journalistes et toutes les équipes techniques. Ancien joueur professionnel et actuel entraîneur des U19 d’Amiens, Teddy Bertin a rejoint Samuel Ollivier et Robert Malm pour cette grande soirée. Aucun accroc à signaler pendant l’heure d’avant-match, les duplex se succèdent autour des différents invités programmés. Un petit détour par les cabines, où Xavier Hamel et Brahim Thiam commentent en intégralité Niort-Strasbourg, peut-être décisif pour le titre. Le match est retransmis sur écran géant dans une salle du Rhénus incandescente en Alsace.

20h41 – Coup de folie en régie

De retour en régie. Angelica Yalap et Samy Boudouce, chargés de production, nous présentent un peu plus le fonctionnement de la soirée, avec « Monsieur Stats » Jeoffrey Voltzenlogel en place pour alimenter le direct des chiffres importants de la soirée. L’opérateur graphique met lui à jour le classement en direct en fonction des résultats pour l’afficher en temps réel à l’antenne. Quand intervient la minute de folie en régie. On crie, on s’active. « But à Amiens« . « Penalty à Niort« . « But à Nîmes« . « Penalty à Tours« . Quatre faits majeurs interviennent en l’espace de 30 secondes. Difficile de tout suivre sur la multitude d’écrans face à nous. Mais les téléspectateurs, eux, ne manqueront rien avec la gymnastique effectuée par les équipes éditoriales, et grâce à la réactivité en plateau.

21h18 – Pause et photos

C’est la mi-temps. L’occasion de souffler (un peu). Sept minutes de publicités. Le photographe de la soirée en profite pour faire poser le trio sur le plateau. Le Multi Ligue 2 n’offre que peu de répit à toutes les équipes, sur le devant de la scène comme en coulisses. A peine le temps de se réhydrater que le direct reprend.

22h37 – Le grand débrief

La deuxième période ne sera pas moins animée que la première. Au total : 30 buts inscrits au cours de la soirée. Et Strasbourg est passé pendant quelques minutes de la première à la troisième place avant d’égaliser à Niort (2-2) et de reprendre son leadership. En bas, le Red Star égalise contre Sochaux (1-1) et reste à portée d’Orléans (18e). Rien n’est donc définitivement acté, aucune montée et aucune relégation. Le trio décrypte à chaud les résultats et les conséquences au classement, avant de laisser place aux très nombreux réactions venues des quatre coins de la France. « C’est l’émission la plus longue du PAF« , sourit Samuel Ollivier. Le marathon se termine.

23h08 – Sur la mezzanine…

Samuel, Robert et Teddy peuvent enfin se détendre un peu. « On sort épuisés après ça« , avoue l’animateur une fois installé sur les canapés de la mezzanine de BeIN Sports. Teddy Bertin a apprécié assister au Multi en plateau avec son pote Robbie Malm. Encore une fois, le trio, malgré la fatigue, accepte de livrer ses impressions à chaud pour MaLigue2. L’occasion aussi pour nous de les remercier pour leur grande disponibilité malgré les impératifs de l’antenne et la pression du direct !

Rendez-vous désormais le vendredi 19 mai pour l’épilogue de cette saison passionnante, avec le même dispositif d’avant et d’après-match sur beIN Sports. « J’ai déjà hâte d’y être« , confie Samuel. Et nous aussi !

A lire aussi >>

Quelles conditions pour monter en Ligue 1 chez les candidats ?

Ligue 2 – Les 6 premiers en 3 points avant l’ultime journée !

1 Commentaire

  1. Pingback: MaLigue2 | Remportez le livre "Racing 2016-2017 champion de France de Ligue 2" ! - MaLigue2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *