Entretien ML2 – Idriss Mhirsi : « Physiquement, c’est plus dur qu’en Tunisie »

A 23 ans, Idriss Mhirsi découvre le championnat de France de Ligue 2. Le milieu de terrain offensif tunisien, arrivé l’été dernier au Red Star, réalise déjà une saison pleine avec 26 matchs joués (24 titularisations), 3 buts marqués et 7 passes décisives délivrées, ce qui en fait le meilleur passeur de Ligue 2 après 29 journées. Elu joueur du mois de février par nos internautes, Idriss Mhirsi se confie sur ses performances sous le maillot du Red Star :

MaLigue2 : Ce mois de février est le plus accompli depuis votre arrivée au Red Star ?

Idriss Mhirsi : Depuis que je suis arrivé au club, je suis heureux. C’est vrai que ce mois de février est l’un des plus aboutis. J‘ai fait des stats. C’est peut-être aussi parce que février est le mois de mon anniversaire ! (rires)

Vos passes décisives et votre but ont eu un réel impact sur les résultats finaux de ces rencontres à Niort, contre Strasbourg et Ajaccio. C’est une double satisfaction ?

Bien sûr, je veux aider mon équipe car c’est d’abord mon boulot. Quand on est décisif, on est deux fois plus satisfait. Mais que ce soit moi ou un autre, nous devons prendre des points.

Avec 7 passes décisives et 3 buts, votre intégration en Ligue 2 est plutôt très réussie. Aviez-vous un objectif en début de saison ?

Chaque joueur a ses objectifs avant de commencer la saison. Je veux faire mieux que la saison dernière, 12 passes et six buts avec l’Espérance. J’aimerai faire au moins la meme chose. Il ne faut pas oublier que c’est ma première année en France. J’aimerai continuer sur ce rythme.

On sent dans votre jeu de passes une volonté de faire profiter vos partenaires offensifs d’excellents ballons. Prenez-vous autant de plaisir à délivrer une passe que marquer un but ?

Participer à une action de but est tout aussi satisfaisant. Pour ma part, je prends autant de plaisir à marquer qu’à faire des passes décisives. Au final, si l’équipe gagne, c’est le principal.

Vous découvrez la Ligue 2, que pensez-vous de ce championnat ?

Physiquement, c’est plus dur qu’en Tunisie mais techniquement, je trouve qu’il n’y a pas trop de différence. Le classement est assez serré, tout le monde peut battre tout le monde.

Depuis le début de saison, le Red Star a quelques longueurs d’avance sur la zone rouge, mais reste menacé par les équipes de bas de tableau. A ce titre, la défaite contre Lens dans les derniers instants alors que vous meniez 2-1 à 10 minutes de la fin est-elle digérée ?

Nous sortons de deux défaites, c’est dur pour nous car on travaille bien pour gagner les matches. Ce qui est fait est fait. il faut se relever très vite et passer au prochain match. Il nous reste neuf matches pour valider le maintien du club. C’est notre principal objectif.

Vous allez rencontrer Amiens, une équipe très joueuses et de haut de tableau. Dans quel état d’esprit aborderez-vous ce match ?

C’est important pour nous ce match, nous devons réagir après deux défaites. Nous allons tenter d’offrir aux supporters ce qu’on veut tous, la victoire !

Prenez part au Red Star Game aux côtés de Steve Marlet et David Bellion !