L’Oeil de…Tanguy Le Seviller : « Ligue 2, mon amour »

Retour de notre chronique hebdomadaire avec un petit nouveau pour démarrer l’année 2017 ! Tanguy Le Seviller, journaliste France Football, nous évoque sa passion pour ce championnat de Ligue 2 qu’il suit assidûment depuis de longues saisons…

Ligue 2, mon amour

Je vais commencer par une petite mise au point. La Ligue 2 n’est pas un championnat de merde. Certes, les stades sont vieillissants, souvent vides et le niveau de jeu pas toujours à la hauteur. Mais je ne sais pas, il y a quelque chose de fascinant avec ce championnat. Il y a toujours quelque chose à découvrir. Un joueur, bien souvent. Et ce n’est pas Nice, Dijon, Bastia, Caen, Lille ou encore Marseille et Montpellier, qui ont largement pioché dans ce championnat, qui diront le contraire. La Ligue 2 regorge de talents. Cette saison, plusieurs m’ont tapé dans l’œil, comme Neal Maupay, auteur de 10 buts déjà et qui s’éclate dans la rade de Brest. Je pense aussi à Rachid Alioui, Benjamin Nivet, Karim Azamoum, Denis Bouanga, Romain Grange, Julien Bègue, Yann Boé-Kane, Riad Nouri, Idriss Mhirsi, Grejohn Kyei, Romain Bayard, Moussa Sao, Yoan Court, John Bostock, Kévin Fortuné, Ferland Mendy, Ludovic Gamboa, Jordi Delclos, Téji Savanier. Bref, il y en a un paquet qui me font kiffer, qui sont talentueux. Sans oublier mon affection toute particulière pour Rémy Dugimont, de Clermont, que j’ai connu au lycée dans les Yvelines, ou à Mathieu Duhamel et Florin Bérenguer, avec qui la relation a largement dépassé le cadre professionnel. Leurs maillots trônent ainsi fièrement chez moi ! C’est donc un championnat que j’aime, que je regarde tous les vendredis. Je n’oublie pas les lundis, surtout depuis cette année où Canal Plus Sport diffuse l’une des affiches de la journée.

Le traitement de la chaîne cryptée est parfait. Bein Sports, grâce à Smaïl Bouabdellah, David Benarousse, Robert Malm et Samuel Ollivier aujourd’hui, avait déjà réussi à mettre la L2 en avant. Là, C+S fait au moins aussi bien. Eric Huet, commentateur phare du groupe, est ainsi en place tous les lundis pour décrire ce qu’il se passe sur le terrain. Jean-Luc Arribart, spécialiste du genre, est avec lui. En plateau, Karim Bennani assure le service après-vente de main de maître, accompagné par l’ancien international Frédéric Piquionne. Efficace. Toutes les semaines, on découvre également un acteur du championnat (joueur, entraîneur, président) invité autour de la table. Les sujets proposés après la rencontre du lundi sont également dans la lignée ce que peut proposer une émission comme J+1 ou le CFC. Franchement, ça fait plaisir. Je me souviens ainsi d’un reportage du côté d’Amiens pour découvrir Jonathan Tinhan, footballeur professionnel et étudiant en même temps. Des angles intéressants, des personnages touchants, le charme opère. J’invite donc tout le monde à s’y mettre devant la télé pour regarder le spectacle ou, encore mieux, à se rendre au stade. Francis-Le-Basser, Gabriel-Montpied, René-Gaillard ou encore François-Coty vous attendent. Bon voyage !

Par Tanguy Le Seviller, pour MaLigue2.fr

17 joueurs de Ligue 2 à la CAN 2017 !

1 Commentaire

  1. Pingback: MaLigue2 | L'oeil de... David Benarousse : "De Jean-Bouin à l’Abbé-Deschamps, l'hiver est rude…" - MaLigue2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *