Entretien ML2 – Adama Niane : « La montée est à notre portée »

Adama Niane découvre la Ligue 2 cette saison. Après 10 apparitions sur les terrains, il a déjà inscrit 7 buts ! Vous l’avez logiquement élu « joueur du mois d’octobre » et nous sommes allés à sa rencontre pour vous faire découvrir ce buteur qui affole les défenses en ce moment.

MaLigue2 : Après plusieurs saisons au FC Nantes, vous vous êtes dit cet été que c’était le bon moment pour tenter l’aventure en Ligue 2 ?

Adama Niane : J’ai passé de bons moments à Nantes, c’est là que j’ai eu mon premier contrat professionnel. Après, ce fut plus dur, car ils ne m’ont pas donné ma chance. J’avais pour objectif d’évoluer au plus haut niveau, je devais partir pour prendre ma chance. Je me suis mis à la recherche d’un autre club.

Et pourquoi Troyes ?

Il y avait déjà deux maliens, Mahamadou N’Diaye et Charles Traoré. J’ai connu Charles à Nantes, il m’a confirmé que l’ESTAC était un bon club et un bon choix pour venir. Tours était aussi intéressé, ainsi que des clubs belges et turcs. Mon agent avait déjà amené plusieurs joueurs à Troyes qui avaient réussi, c’était un point positif aussi pour signer ici.

Vous êtes arrivé avec un nouveau projet, un club qui descendait de Ligue 1, un nouveau coach… Vous attendiez vous à vous faire si vite votre place dans cette équipe, alors que vous ne comptiez que 4 apparitions en professionnel à Nantes ?

Le premier jour où je suis arrivé, le directeur sportif Luis de Sousa m’a parfaitement accueilli, le coach aussi, les joueurs… Je me suis vite senti bien, tout le monde aime son travail. J’ai vite trouvé la confiance grâce au staff, aux supporters…

darbion_troyes

« Darbiche » prépare le caviar pour Adama Niane

Vous êtes entré en jeu à la J5, connu votre première titularisation à la J7, marqué votre premier but à la J8… C’est allé très vite !

Je ne pensais pas commencer titulaire au début, même si j’avais pour objectif de jouer. Je ne me prends pas la tête, un attaquant doit marquer des buts. J’ai eu ma chance, et je n’ai pensé qu’à marquer. Si je ne marque pas, ça me fait mal.

Sept buts en 10 matchs, c’est énorme pour un débutant ! Comment expliquez-vous cette réussite ?

Par beaucoup de confiance. Je suis très bien entouré, j’ai des supers joueurs autour qui me donnent des bons ballons, Stéphane Darbion me laisse même tirer les penaltys ! Je ne me prends pas la tête, avec pour objectif de poursuivre ces prochaines semaines.

C’est une chance d’avoir des Darbion ou Nivet à côté de vous, ça accélère votre apprentissage de la Ligue 2 ?

« Darbiche » me parle tout le temps, « Benji » me dit toujours comment me déplacer…je reçois des très bons ballons, du coup. Je me sens très bien ici, le groupe est super. Le coach communique beaucoup aussi, je sens qu’il compte sur moi. Ça fait plaisir de venir chaque matin bosser.

Jean-Louis Garcia est un coach qui communique énormément, même pendant les matchs. Ça vous aide ?

Il parle toujours pour notre bien, ce n’est jamais méchant. A côté de ça, il passe du temps à rigoler avec nous, c’est important pour la vie du groupe également.

Tout va très vite, l’équipe nationale du Mali, vous y pensez aussi ?

samassa4_troyes

Samassa se fait les poches pour inviter ses coéquipiers au resto

J’adore mon pays, le Mali m’a apporté beaucoup de choses, j’ai déjà disputé une CAN et une Coupe du Monde chez les jeunes. Je me sens très bien là-bas, j’aime jouer pour mon pays, retrouver la famille également. C’est mon but de jouer avec l’équipe nationale.

L’ESTAC réalise une superbe série, vous semblez très difficile à arrêter. Comment cela se traduit-il au sein du club et du vestiaire ?

Toute la semaine, on bosse bien. Le coach ne lâche rien, on est à fond et cela nous soude. Entre les séances, on parle beaucoup entre nous. Cette semaine, Chaouki Ben Saada et Mamadou Samassa nous ont invité au restaurant, c’est important de vivre ces moments. Si on continue comme cela, la montée est à portée. Il faut bosser dur, ne pas se prendre la tête car on a un effectif large, qui tourne beaucoup, des blessés qui vont revenir aussi. J’ai une pensée aussi pour Raphaël Caceres, qui est un très bon attaquant et qui n’a pas la confiance en ce moment. Je sais qu’il va revenir fort.

Crédit photos : Julien Péron

Le coach du mois d’octobre : Jean-Louis Garcia

3 Commentaires

  1. Pingback: MaLigue2 | Benjamin Nivet : "Sur l'ensemble du match Brest a été supérieur" - MaLigue2

  2. Pingback: MaLigue2 | Ligue 2 : votez pour le joueur du mois de février ! - MaLigue2

  3. Pingback: MaLigue2 | Idriss Mhirsi, élu joueur du mois de février en Ligue 2 ! - MaLigue2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *