Brest, un départ du tonnerre !

Le Stade Brestois s’est assuré la première place de Ligue 2 à l’issue de la 12ème journée de la saison. Grâce à un nouveau but inscrit en fin de rencontre, les bretons se sont imposés à Laval (0-1) et prennent le large en tête du championnat. Un départ du tonnerre, que nous n’avions plus connu en Ligue 2 depuis la saison…2009-2010 !

Cette année-là, le SM Caen avait fait très fort : 9 victoires et 3 nuls, soit 30 points en 12 matchs. A un point du record du Lille OSC, saison 1999-2000 (10 victoires, 1 nul, 1 défaite). 25 points en 12 journées, ce n’est pas non plus exceptionnel, puisqu’ils sont une bonne quinzaine à l’avoir fait depuis le passage de la Ligue 2 à 20 clubs (saison 1997-1998). Sedan, Châteauroux, Le Mans, Istres, l’AC Ajaccio, l’ESTAC…mais il faut remonter loin en arrière pour trouver trace de ces statistiques. Depuis, la Ligue 2 s’est densifiée, et les équipes de tête sont rares à maintenir une cadence de 2 points/match en début de championnat.

Dijon et Nancy, pourtant équipes de tête incontestées, pointaient à 23 l’an passé. Le FC Metz intouchable de 2014, à 24 unités. Tout comme le Stade de Reims en 2011. Monaco et Nantes en 2012, 22 longueurs. Tous ces clubs sont montés en Ligue 1 à l’issue de la saison. Comme le SM Caen de 2010. Et auparavant le RC Lens et l’US Boulogne, comptant 27 points en 2008-2009 ; mais aussi le FC Nantes et le HAC, 27 et 25 points en 2007-2008. Sur les dix dernières saisons, la seule équipe pointant à 25 points ou plus à ne pas être montée est le Racing Club de Strasbourg de 2008-2009. 27 points après 12 journées, 65 au final et une quatrième place à un point du podium.

Crédit : ImageSport

Monrose, buteur en bleu…

Il est hors de propos d’affirmer, après douze petites journées, que le Stade Brestois 29 édition 2016-2017 montera en Ligue 1 à l’issue de la saison. Mais ce début de championnat est comptablement excellent. Toutefois, les adversaires ne manqueront pas. Le 10ème n’est qu’à 8 points. A la faveur de 4 victoires consécutives, l’ESTAC et le HAC se sont vite hissés en haut. Jean-Marc Furlan le sait mieux que quiconque, il faudra repousser, voire éviter, un éventuel trou d’air de quelques rencontres. Les prochaines échéances seront passionnantes : Lens, Amiens, Troyes dans les cinq prochaines journées. Que se passera-t-il en cas de défaite contre un adversaire direct ? Comment le coach de Brest palliera au manque de profondeur de banc ?

Loin de nous l’idée de vouloir entretenir un éventuel suspense également : à ce jour, on ne fait pas mieux que le Stade Brestois en Ligue 2. Une équipe qui a déjà été privée de joueurs majeurs, avec les blessures de Bruno Grougi et Gaëtan Belaud, la suspension de Zakaria Diallo. On oublierait presque aussi la présence de Youssef Adnane dans l’effectif, jamais apparu cette saison… En attendant, Brest sera diffusé lundi prochain en match décalé, pour le compte de la 13ème journée. Et ce sera seulement la 5ème fois cette saison. Pour un nouveau match du tonnerre ? On en salive d’impatience…

Crédit photo : ImageSport avec l’album complet du match

1 Commentaire

  1. Pingback: MaLigue2 | L'oeil de...Baptiste Vendroux : "Lens a frappé un grand coup" - MaLigue2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *