Sochaux sort sa plus belle plume de la saison

Malgré l’ouverture précoce du FC Nantes par Guillaume Gillet (4e), Sochaux a réussi à renverser le cours du match et se qualifier pour les demi-finales de Coupe de France au bout des prolongations. Dans le dernier carré, les Sochaliens recevront soit Granville (CFA2) soit l’Olympique de Marseille (L1).

Onguéné a trouvé la barre transversale.

Onguéné a trouvé la barre transversale.

La Coupe de France est vraiment à classer à part. Elle qui permet aux « petits », aux équipes plus faibles ou en difficultés, de renverser des montagnes et de réaliser des exploits. Cette magie de la Coupe de France est en train d’opérer au-dessus du stade Bonal. En très grosse difficulté en championnat, les hommes d’Albert Cartier vivent une parenthèse heureuse en coupe. Les Sochaliens ont fait tomber les têtes dans cette édition : Nancy, Bastia, Monaco et maintenant Nantes sont passés à la trappe. Pourtant, avant le coup d’envoi, les cotes n’étaient pas en faveur des Doubistes. Face au dix-huitième de Ligue 2, qui n’a toujours pas gagné en 2016 en championnat, se profilait une équipe nantaise qui restait sur une série de 16 matchs sans défaite toutes compétitions confondues. Et le début de match confirmait les tendances du papier. D’entrée de jeu, Guillaume Gillet réceptionnait un centre d’Audel et trompait Werner de la tête (0-1, 4e). Mais, après ce début de match parfait, Nantes arrêtait de jouer, commençait à reculer et à perdre des duels. Une baisse de régime nantaise qui coïncidait avec un mieux sochalien. Les coéquipiers d’Hadi Sacko, très remuant hier soir, reprennaient le contrôle du ballon et arrivaient à se montrer dangereux.

Trois buts en vingt minutes

Martin est l'auteur d'une passe décisive.

Martin est l’auteur d’une passe décisive.

Toko Ekambi était tout proche d’égaliser mais sa frappe passait de peu à-côté du but de Dupé (26e). Onguéné aussi n’était pas loin de trouver la mire, mais sa reprise de la tête s’écrasait sur la barre transversale (79e). La maîtrise était sochalienne, les duels étaient aussi gagnés par les Sochaliens. Mais les minutes défilaient et Nantes se trouvait toujours devant au tableau d’affichage. C’est finalement Sao, entré en cours de jeu, qui ramenait Sochaux à hauteur d’une lourde frappe du gauche aux 20 mètres (1-1, 87e). Les protégés de Cartier ne s’en contentaient pas. Cissé s’arrachait sur un centre de Cacérès et marquait en taclant (2-1, 98e). Les nantais, dominés, ne réagissaient pas. Les Lionceaux pensaient se mettre définitivement à l’abri lorsque Sao inscrivait le troisième but de son équipe (3-1, 106e). Mais à cinq minutes de la fin, Adryan relançait Nantes, réduisant la marque d’une frappe croisée du gauche (3-2, 116e). La fin de match était tendue mais Sochaux résistait aux timides assauts nantais. Avec beaucoup d’énergie et d’abnégation, Sochaux se hissait en demi-finale. La dernière fois que les Sochaliens avaient rejoint le dernier carré de la compétition, c’était en 2007. Pour la gagner… En attendant, retour sur terre en Ligue 2 dès samedi face à Tours !

4 Commentaires

  1. Pingback: MaLigue2 | A.Cartier : "Tu n'existes que quand tu gagnes" - MaLigue2

  2. Pingback: MaLigue2 | Les enjeux du multi Ligue 2 : J29 - MaLigue2

  3. Pingback: MaLigue2 | Un pas de plus pour Nancy, pas de confirmation pour Sochaux - MaLigue2

  4. Pingback: MaLigue2 | Pierre-Alain Frau : "Descendre serait un cataclysme" - MaLigue2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *