Des pelouses difficiles, peu de jeu et « trop » d’enjeux ?

La 27ème journée de Ligue 2 ne restera pas dans les annales. Avec 17 buts en 9 rencontres, en attendant l’opposition entre Nîmes et Metz ce soir, les moments de plaisir auront été rares durant ces matchs de Ligue 2. Si l’on enlève les matchs à rebondissements Nancy-Paris et Laval-Dijon, pas grand chose de positif à ressortir de cette soirée…

« Ce soir, on a vu un match très, très moyen » : les mots sont de Romain Revelli, coach de l’ETG à l’issue du match nul de son équipe face à Bourg en Bresse Péronnas. L’entraîneur burgien n’allait pas dans une autre direction : « J’ai trouvé deux équipes empruntées, avec beaucoup de déchet technique. Les deux équipes ont eu tellement de déchet technique à l’approche du but que ça s’est terminé sur le même score qu’à la mi-temps. » Apprécions la lucidité des deux entraîneurs, qui ne se cachent pas derrière d’éventuels points positifs à retenir afin de cacher la misère d’un match que 3 500 spectateurs n’ont guère du apprécier.

Si le niveau technique général pose problème, que dire de l’état de certaines pelouses qui s’avèrent totalement délétères pour des équipes qui voudraient essayer de poser le ballon au sol. Le FC Sochaux a une nouvelle fois du faire avec un terrain en triste état : « C’est compliqué de jouer au football sur cette pelouse« , déplorait désabusé le coach sochalien, propos corroboré par son homologue lensois Antoine Kombouaré après match : « C’est très compliqué de créer du jeu en repartant de derrière avec ce terrain. Je comprends les difficultés des sochaliens à domicile. C’est même dangereux.« 

A une période de l’année où la moitié des équipes de Ligue 2 cherche à grappiller des points pour s’assurer un sauvetage en fin de saison, on pourrait penser que les clubs du haut de tableau soient capables d’être moteurs en terme de jeu. Ce n’est malheureusement pas le cas, et le match décalé Le Havre-Créteil s’est révélé en parfait reflet de ce constat. Finalement, qui nous régale vraiment en 2016 ? L’AC Ajaccio, à domicile. Et le Nîmes Olympique, sur toutes les pelouses. Ca tombe bien, ce soir on aura droit à un Nîmes-Metz en intégralité ! Pour tout oublier ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *