VAFC-DFCO, le jeu au cœur des débats

Après une trêve internationale, la Ligue 2 reprend ses droits. Et pour cette affiche du samedi après-midi, le DFCO se déplace au Hainaut pour défier le VAFC. Deux équipes qui prônent le jeu et qui régalent depuis le début de la saison. Le spectacle promet d’être au rendez-vous.

VAFCL’affiche s’annonce alléchante. D’un côté, on retrouve Dijon. Trois victoires, un nul et une défaite. Voici le bilan du club bourguignon pour le moment. Un mois d’août réussi qui a permis aux Dijonnais de déjà s’installer sur le podium du championnat. Et de l’autre côté, nous avons Valenciennes. Plus précisément, une surprenante équipe de Valenciennes. Une formation très jeune qui comporte seulement huit joueurs de plus de 24 ans sur un groupe de 28 joueurs. Mais cette jeunesse a du panache et des résultats avec deux succès, deux nuls et une défaite au compteur.

Du jeu, du jeu et encore du jeu 

Ce sont donc deux équipes en forme qui vont s’affronter. Et hormis le fait qu’elles soient sur une bonne dynamique, ces deux formations ont un autre point commun, elles ont l’envie de poser le jeu. Que ce soit David Le Frapper ou Olivier Dall’Oglio, la physionomie est la même: jouer haut, avoir la possession tout en étant solide défensivement. Une équipe joueuse contre une autre équipe joueuse, le match s’annonce de qualité. Sans promettre de voir une avalanche de buts ou d’occasions, mais au moins les intentions seront là. Et ce désir de jeu est facilité par la qualité des joueurs dont disposent Le Frapper et Dall’Oglio. Avec des manieurs de ballon au DFCO comme Sammaritano, Béla, Amalfitano ou encore Roudet, Slidja et Fulgini de l’autre côté, jouer au ballon proprement est plus simple. Avant cette première trêve internationale de la saison, Valenciennes comme Dijon avaient cartonné en s’imposant respectivement à Beauvais contre le Red Star (5-1) et à Gaston-Gérard pour le DFCO face à Créteil (4-1).

DFCO BambaPlace à la confirmation

Mais après avoir récité un football de qualité, il faut confirmer comme l’a déclaré David Le Frapper« Nous avons envie de rester sur la continuité de ce qu’il s’est passé. La question qui me vient à l’esprit, c’est de savoir si mes joueurs sont capables de rééditer cette performance offensive, tout en restant cohérent dans le jeu ». Pour Olivier Dall’Oglio, l’objectif n’est pas de s’enflammer. Malgré un bon début de saison, l’entraîneur dijonnais ne souhaite pas reproduire les mêmes erreurs que l’an dernier : « Je vais rester prudent, car nous n’avons quand même pas fait dix matchs. Il va falloir attendre de voir ce que ça va donner sur la longueur. Un peu de patience ! On peut tirer des enseignements, mais je me garderais bien de tirer des conclusions hâtives. La saison dernière me donne raison. On a été encensés pendant quatre-cinq mois parce que l’on avait des résultats, mais ça reste fragile. ». 

Sans promettre un festival de buts, ces deux équipes arborent une envie de jouer et d’aller de l’avant. Et rien que pour ça, il faudra avoir un œil sur ce match.

Kevin Petit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *