Présentation du multi Ligue 2 : J6

Trop long d’attendre 14 jours sans Ligue 2 ? Cette trêve internationale vous a privé de votre championnat pendant longtemps, mais il est enfin de retour avec une 6ème journée composée de chocs du haut et du bas de tableau.

L’affiche : Laval (4ème) – Metz (1er)

Didillon_Metz

 Thomas Didillon est incertain. 

Laval, équipe en forme de ce début de saison et qui ne fait pas de bruit. Adversaire du haut de tableau pour le leader messin, toujours invaincu après cinq journées (4 victoires, 1 nul). Rachid Alioui sera l’homme à surveiller côté Tango après un mois d’août de feu (3 buts, 2 passes dé). Le coach des Grenats, José Riga, devra composer avec l’incertitude de son gardien Thomas Didillon, impeccable depuis la reprise.

La stat : Metz a inscrit 6 de ses 7 buts à l’intérieur de la surface de réparation et a bénéficié de 4 pénaltys.

Le Havre (5ème) – Red Star (19ème)

Impressionnant à Bollaert, Le Havre a démontré son importance dans le championnat de Ligue 2, et ce malgré des défaites contre Clermont et le Paris FC. Ambitieux avec son nouveau projet et ses arrivées de qualité, les Havrais vont chercher à confirmer dans leur antre face à l’Étoile Rouge. Le club de Saint-Ouen peine pour son retour dans l’antichambre. Avec seulement deux points glanés en cinq rencontres et une lourde défaite face à Valenciennes (1-5), le groupe de Rui Almeida doit rapidement régler ses imperfections sinon l’addition risque d’être également lourde au stade Océane.

La stat : Le Red Star est la plus mauvaise défense du championnat avec 10 buts encaissés.

Nancy (2ème) – Niort (18ème)

La Lorraine mène la danse en Ligue 2. Derrière Metz, Nancy tentera de ravir la place de leader à son rival. Pour cela, battre Niort à Marcel-Picot s’avère impératif. Tout juste auréolé du trophée du joueur du mois par les internautes de MaLigue2, Antony Robic sera le fer de lance de l’attaque nancéienne. Niort a connu un départ délicat et surtout un mercato marqué par la fuite de ses talents (Malcuit, F.Martin) ainsi que la blessure de son meilleur buteur la saison dernière Seydou Koné. Prendre des points, mission délicate a priori pour les Chamois ce week-end.

La stat : Sur les 22 confrontations face à Nancy, Niort a encaissé 33 buts. 

Sochaux (15ème) – Créteil (12ème)

Oliver Echouafni Sochaux

Olivier Echouafni doit mener ses troupes vers leur première victoire.

Les hommes d’Olivier Echouafni cherchent le déclic. Toujours pas de victoire au compteur à l’aune de cette J6. Un dernier revers inquiétant contre le promu Bourg-en-Bresse, où les deux périodes de temps additionnel leur ont été fatales. Avec un mercato intéressant, les Sochaliens sont amenés à jouer le haut de tableau. Il ne faut plus tarder sous peine de le voir définitivement s’éloigner. A Créteil, après un bon départ, l’extra-sportif a pris le dessus et l’affaire Thierry Froger, quoi qu’on en dise, a forcément eu un impact sur la sévère déroute subie à Dijon (1-4). Francis de Percin sera de nouveau sur le banc ce week-end, alors que Froger pourrait lui ne jamais revenir sur le banc de l’USCL… A noter tout de même que De Percin a déjà assuré un intérim et plutôt brillamment la saison dernière.

La stat : Sochaux s’est montré vulnérable sur les coups de pieds arrêtés cette saison, puisqu’ils sont à l’origine de 3 des 5 buts encaissés. 

Nîmes (20ème) – Ajaccio (17ème)

Qui des Ours ou des Crocodiles vont décrocher leur premier succès de la saison ? A huit points de leur adversaire du soir, qui plus est premier non relégable, les hommes de José Pasqualetti ne doivent plus négliger la moindre unité. Avec des prestations encourageantes à domicile, la mission ne semble pas insurmontable contre l’AC Ajaccio. Des Corses qui ont perdu leurs rencontres sur le plus petit des écarts. L’arrivée de Panyukov comblera peut être le manque d’efficacité devant le but. Deux équipes similaires qui souhaitent une victoire pour véritablement lancer leur saison.

La stat : Sur les 26 duels entre ces deux formations, il n’y a eu qu’un seul score nul et vierge.

Tours (6ème) – Bourg-en-Bresse (11ème)

Abdelhamid_Sané_VAFC_Bourg

Pape Sané, l’attaquant burgien, en pleine bourre.

Après un début de saison sans relief (deux fois 0-0), les Tourangeaux ont initié leur décollage et n’ont pas encore connu la défaite. Placés près du podium, les hommes de Marco Simone ont l’occasion de s’y accrocher en cas de succès contre le Petit Poucet de la saison. Un promu que beaucoup de monde condamne à retrouver le National, mais qui en étonne plus d’un après un excellent début de saison, autour d’un Pape Sané intenable (4 buts) et d’un esprit de solidarité irréprochable. Le FBBP01 pourrait bien déjouer encore une fois les pronostics en cette 6e journée et accrocher au moins un point.

La stat : Tours n’a plus concédé 2 buts dans un match depuis un certain Auxerre -Tours lors de la 32ème journée, le 17 mai dernier. 

Clermont (8ème) – Paris FC (10ème)

Deux équipes séduisantes s’affrontent ce soir à Gabriel-Montpied.  Pourtant, les locaux ne se sont pas montrés à leur avantage dans le choc de la 5ème journée face à  Nancy (défaite 2-1). Avec la possibilité d’offrir une revanche à leurs supporters et amenés par Famara Diedhiou (5 buts), les Auvergnats voudraient attaquer de la meilleure des manières ce mois de septembre. Une volonté également partagée par le Paris FC. Si le recrutement est de qualité, le promu ne doit plus se satisfaire des scores de parité (4 sur 5). Une opposition qui pourrait situer le PFC comme un sérieux candidat aux premières places ou Clermont comme équipe surprise.

La stat : Le Paris FC est invaincu en championnat depuis le 20 mars dernier soit 14 journées entre National et L2.

Evian (14ème) – Auxerre (13ème)

Pour un ancien pensionnaire de Ligue 1, Evian n’est pas convaincant. La faute peut être à un large remaniement d’effectif. Le but encaissé dans les dernières secondes face à Metz synonyme de défaite a porté un coup de massue aux Croix qui n’arrivent pas à connaître les joies de la victoire. Une joie que l’AJ Auxerre vient tout juste de goûter après sa victoire contre Nîmes. Au terme d’un match abouti, l’entité bourguignonne a lancé sa remontée au classement. Après deux précédents revers contre l’ETG, Pierre Bouby et les siens souhaitent inverser la tendance et pourquoi pas créer une série.

La stat :  Le dernier succès d’Evian en championnat remonte au 21 mars, l’équivalent de 13 rencontres entre L1 et L2.

Colin Delprat et Dorian Waymel

2 Commentaires

  1. Didillon sera la à priori, en tout cas il n’est pas forfait il fait partie du groupe.

    1. Répondre Post By Colin Delprat

      En effet, il est finalement dans le groupe. Merci de votre vigilance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *